Il y a un an jour pour jour, le monde regardait médusé le cœur de la démocratie américaine pris d’assaut par des partisans de Donald Trump.
En cette date anniversaire, débute la saison 3 du feuilleton métalo-conspirationniste créé pour l’occasion: « Law & Order – Capitol Hill Assault » .

Pour des raisons liées à la pandémie qui frappe le monde depuis 2020, la production de cette troisième saison a été retardé. Aussi, ne soyez pas surpris si certains des épisodes semblent un peu daté. Il faut les remettre dans leur contexte.

L’article sera actualisé suivant l’évolution de la situation.
Si vous avez loupé les saison 1 et 2. Pour la première, c’est par ici que ça se passe et pour la seconde c’est par là.

Note: Les personnages et faits évoqués ici sont totalement réels. Vous n’êtes pas dans une réalité alternative, juste dans un monde qui marche sur la tête.


 

Episode 8 – 3 octobre 2022

Rebondissement inattendu dans l’affaire Jon Schaffer.
En marge de la plainte fédérale contre lui, Jon Schaffer se voit également poursuivi par le District de Columbia dans l’affaire du 6 Janvier 2020. Cette fois-ci en vu de percevoir des dommages et intérêts pour les frais engagés lors de l’invasion du Capitole. Dommages et intérêts qui pourraient s’élever à plusieurs millions de dollars.

Law & Order - 6 janvier 2021

Cependant si Schaffer collabore avec les autorités fédérales, il semble peu enclin à se voir poursuivi également par le District de Columbia. Hors pour que la plainte puisse avoir une quelconque valeur devant un tribunal, il faut que lui soit remise en main propre la citation à comparaître. Cette procédure qui est habituellement une simple formalité, semble ici tourner à une sorte de jeu de chat et de la souris à travers plusieurs états (Indiana, Delaware et Floride) s’étalant de janvier à septembre 2022.

Pour l’instant il semble que ce soit la souris (Jon Schaffer) qui gagne bien que l’étau semble se resserrer. Plus précisément autour d’un lotissement de Mobile homes dans la ville d’Auburndale en Floride qui servirait de résidence à Schaffer.
Un article du journal The Republic retrace de façon détaillée la partie de cache cache qui se joue entre Schaffer et les personnes en charge de lui remettre l’assignation depuis ces 9 derniers mois. Se pose aussi la question de savoir si Schaffer n’a pas enfreint sa liberté conditionnelle en quittant l’Indiana sans en avertir les autorités compétentes.


 

Episode 7 – 22 février 2022

On sait que depuis plusieurs mois, Jon Schaffer collabore activement avec les autorités suite à la procédure de plaider coupable négociée en avril 2021.

Les premiers effets de cette collaboration se font sentir. Dans un document du 18 février mais rendu public le 21, le procureur fédéral Matthew M. Graves donnent de nouveaux détails. Il confirme que Schaffer est toujours une pipelette mais aussi que suite aux informations fournies par ce dernier, un juge fédéral a autorisé la police à faire le lien entre le cas de Schaffer et celui de 3 membres Oathkeepers également poursuivis pour les événements du 6 janvier 2021. Et ce malgré le fait que la milice d’extrême droite ait pris ses distances avec Schaffer à de multiples reprises.

Néanmoins les 3 Oathkeepers poursuivis semblent risquer bien plus que Schaffer puisque dans leur cas, on parle de « terrorisme domestique » – en vertu d’une loi de 1871 appelé le Ku Klux Klan Act. Ils sont entre autres accusés d’avoir « apporté des armes dans le District de Columbia, de s’être entraîné en vue de l’attaque et d’avoir planifié une force de réaction rapide pour soutenir les insurgés ».

Après ça, il y a fort à parier que Schaffer aura bien besoin du programme de protection des témoins que son avocat a pris de négocier dans l’accord d’avril 2021.


 

Episode 6 – 27 janvier 2022

Dans la plus grande discrétion, Jon Schaffer sort un nouveau disque d’Iced Earth. Nouveau? En fait pas tant que ça. A Narrative Soundscape accompagnait à l’origine le livre Wicked Words And Epic Tales, un projet financé sur Kickstarter bien avant les singeries de Schaffer au Capitole.  Le concept de ces enregistrements est une complète relecture et réinterprétation des paroles de différents titres d’Iced Earth, Sons Of Liberty, Purgatory et Demons & Wizards.
Il s’agissait également de la première sortie sur Wicked Words, LLC, la société d’édition créée par Schaffer pour l’occasion. Cela devait être aussi la première création d’une longue liste de projets que Schaffer avaient prévu de publier.

Une pensée émue pour ceux qui ont financé le kickstarter afin d’avoir des titres exclusifs d’Iced earth. Visiblement Jon a besoin de cash pour payer ses avocats, donc il a du faire un choix. Peut-on vraiment le blâmer pour ça? Reste néanmoins la question de savoir qui cette sortie va vraiment intéressée sorti des fans hardcore d’Iced Earth. Parce qu’un mec qui parle par-dessus des orchestrations avec une prise son discutable, c’est un concept.


 

Episode 5 – 22 décembre 2021

Tim « Ripper » Owens, chanteur d’Iced Earth entre 2003 et 2007, s’exprime sur le cas Jon Schaffer.
Interrogé récemment sur un podcast, en vue de la promotion de l’album de KK’s Priest sur lequel il chante, on lui demande si il est surpris de voir Schaffer parmi ceux qui ont pris d’assaut le Capitole le 6 janvier 2021 et voici ce qu’il déclare:

« J’ai totalement perdu contact avec lui. Nous ne sommes pas quittés en bon terme. Nous n’étions pas amis quand je suis parti. D’habitude je ne coupe pas les ponts mais la façon dont il m’a viré, la façon dont ça c’est déroulé ont fait que nous n’étions pas en bon terme. »

« Nous ne parlions jamais de politique quand j’étais dans le groupe. Je sais que quand j’étais dans Iced Eart, j’étais Démocrate et lui Républicain à ce moment là. Et nous n’avons jamais parlé politique. Il n’a jamais parlé de politique. Mais quand je suis parti, j’ai remarqué que quelque chose en lui avait changé par rapport au moment où j’ai rejoins le groupe. Mais nous ne parlions jamais de ces choses là ».

« Il a merdé. Je dirai même qu’il a merdé bien comme il faut et il va le payer pendant un bon moment. Mais je suis certain que Jon a encore des fans. Des gens qui achètent ses disques etc Donc il doit encore pouvoir s’en sortir de ce point de vue là ».

Ca c’est pour le podcast. Sur Instagram, un fan lui a également demandé ce que ça lui faisait d’avoir « travailler ave un terroriste ».
Owens réitère ses propos et fait une victime collatérale au passage en la personne de Sebastian Bach qui se prend une balle perdue gratuitement.

« Ce qu’il a fait est fou. Tout ce que je peux dire, c’est que nous n’avons jamais parlé de politique quand j’étais dans Iced Earth car nous étions d’avis diamétralement opposés. Mais ça aurait pu être pire. J’aurais pu être dans un groupe avec Sebastian Bach ».


 

Episode 4 – 16 décembre 2021

Voila une nouvelle qui va faire passer d’excellentes fêtes de fin d’années à Jon Schaffer.

Karl Racine, procureur général du Disctrict de Columbia (Washington D.C.), a déposé plainte contre 31 membres des Proud Boys et des Oath Keepers dont notre bon Jon.

La plainte en question vise à récupérer « les millions de dollars dépensés par la ville pour protéger le Capitole lors de l’insurrection du 6 janvier ». Schaffer et les 30 autres personnes sont accusés de « conspiration pour terroriser le District de Columbia en planifiant, en faisant la promotion et en participant à l’attaque violente du 6 janvier 2021 contre le Capitole des États-Unis » et par conséquent « sont conjointement et solidairement responsables des dommages subis par le District en conséquence de leur complot ».

Le montant des réparations et autres dommages et intérêts seront déterminés lors du procès. Cette plainte s’ajoute à celle dont fait déjà l’objet Schaffer au niveau Fédéral.

Vous pouvez voir la déclaration du procureur général ICI en anglais dans le texte.

La plainte en elle même est lisible ICI. L’adresse complète de Jon Schaffer y figure si jamais vous prenait l’envie de lui envoyer des biscuits pour les fêtes.


 

Episode 3 – 17 novembre 2021

Jon Schaffer refait (un peu) parler de lui.
Selon le journal local The Republic, il se montrerait toujours extrêmement coopératif avec les autorités. Toujours en attente de jugement, ce bon Jon est en liberté surveillée avec d’importantes restrictions.

Sous la supervisions du tribunal du District Nord de l’Indiana:

  • Il a du rendre son passeport et tout document lui permettant de voyager à l’étranger.
  • Il doit rester hors de Washington D.C. sauf pour les audiences et les rencontres avec ses avocats.
  • Il doit demander l’autorisation au tribunal l’autorisation de voyager dans un autre état.
  • Il ne doit être en possession d’aucune arme à feu ou explosif – même si ceux-ci ont été acquis légalement.

Toujours selon le journal, les autorités attendent de lui des informations sur différentes milices et groupes paramilitaires d’extrême droite comme les Proud Boys ou les Oath Keepers – dont Schaffer arborait une casquette le 6 janvier 2021 lors des événements qui ont conduit à son arrestation. Ces derniers ont cependant pris leurs distances avec Schaffer en disant qu’il ne le comptait pas parmi leurs membres.

Pour mémoire, Schaffer plaide coupable pour 2 chefs d’accusation qui sont considérés comme des crimes fédéraux:
– obstruction au déroulement d’une session du Congrès
– intrusion dans des lieux à accès restreints du Capitole alors qu’il était armé d’une arme mortelle ou dangereuse.


 

Episode 2 – 3 août 2021

Tout le monde s’en fout mais Stu Block, l’ancien chanteur d’Iced Earth… Comment ça vous ne savez pas de qui il s’agit? c’est le mec qui a cautionné les actions de Schaffer, qui a ensuite censuré et insulté tous ceux qui le contredisaient avant de finalement capituler et quitter le navire Iced Earth alors qu’il était déjà coulé. Relisez la saison 1 nom de Zeus!
Bref, ce gars a réintégré son ancien groupe Into Eternity.

Pour vous dire à quel point tout le monde se fout de cette information, il a du faire 2 posts Instagram à 15 jours d’intervalle pour officiellement officialiser son retour dans le groupe. Des fois que ça n’ait pas été clair la première fois.


 

Episode 1 – 23 juillet 2021

Lors de la saison précédente, nous avions vu Jon Schaffer sortir libre de prison suite à une procédure de « plaider coupable », lui permettant de recouvrer la liberté en échange d’une totale coopération avec les autorités.

Depuis, les choses ont été plutôt calmes, ce dernier tant toujours en attente de son jugement.
Cependant des informations concernant sa détention ont filtré. Informations confirmées lors d’une audience par Marc J. Victor (l’avocat de Schaffer). Il se trouve que Schaffer aurait vu sa cote de popularité fortement se dégrader auprès des autres détenus une fois ceux-ci ayant appris pour quoi il était détenu mais aussi qu’il était un proche de la milice d’extrême droite des Oath Keepers.

C’est le journal Indy Star qui donne l’information sur la base des transcriptions de l’audience.

“My client, who is presumed innocent, has just gone through two months of hell where other people were throwing feces at him and urine at him and threatening his life in a horrible, horrible situation. Shame on us, Judge, that this is happening in our justice system.”

Marc J. Victor

Les soupçons de menaces et mauvais traitements envers Schaffer date de l’époque où il était emprisonné à la prison du comté de Marion dans l’Indiana avant son transfert à Washington D.C.
Selon les dossiers de la prison, Schaffer avait été mis à l’isolement en raison de l’intérêt que lui portait le FBI. Il y a cependant eu plusieurs altercations entre Schaffer, le personnel pénitentiaire et d’autres détenus. L’une d’entre elle ayant envoyé un détenu à l’hôpital pour blessures.

A ce stade il est difficile de savoir comment Schaffer a pu être en contact avec d’autres prisonniers alors qu’il était à l’isolement. Les dossiers de la prison relate juste que le 8 mars 2021, le groupe de cellules dans lequel se trouvait Schaffer a été mis sous surveillance renforcée suite aux menaces de mort qu’il aurait reçu.