Mark Morton – Ether (EP)

L’an dernier, sensiblement à la même époque, Mark Morton sortait Anesthetic, un premier essai varié et pas déplaisant.
Cette année il revient avec un EP de 5 titres intitulé Ether.

Contrairement à ce qu’on aurait pu penser, Morton ne s’est pas contenté de partir dans la droite ligne de son album mais propose ici un EP plus intimiste dominé par la guitare accoustique.

Toujours secondé par des chanteurs qui maîtrisent leur sujet, Morton propose des ballades qui sentent bon l’Amérique profonde. Tantôt Roc, tantôt légèrement bluesy, Ether fait voyager. C’est d’autant plus remarquable sur She Talks To Angels (reprise des Black Crows) sur laquelle Lizzy Hale (Halestorm) pose une ligne de chant tout à fait en accord avec le titre et pour le coup, plutôt éloigné de son registre habituel. On retiendra aussi la prestation d’Howard Jones sur Love My Enemy qui est lui aussi à des années lumières de son champ d’action habituel et ce, bien qu’il ait eu droit au titre le plus massif de l’EP. Le reprise de Black (Pearl Jam), aussi réussie soit-elle, ne vaut cependant pas l’originale.

Avec cet EP, Mark Morton nous offre une petite chips bonus qui vient fort joliment complété un album déjà solide. A la limite, je crois que je préfère Ether à l’album pour son atmosphère si particulière.