Wednesday 13 – F**k It We’ll Do It Live

Après avoir été remercié par Roadrunner suite au four de Transylvania 90210, Wednesday 13 n’est pas resté inactif. 2 albums et EP plus tard, il revient (encore – normal pour un fan de zombie me direz-vous) avec un album live enregistré en 2008 au fin fond des USA.

Wednesday 13 - F**k It We'll Do It Live

Sur ce live on retrouve Wednesday avec son nouveau et n-ième line-up, duquel il dit à qui veut l’entendre que c’est le meilleur qu’il ait eu – les ex-murderdolls apprécieront. Cela dit c’est à peu près aussi crédible que Casey Chaos d’Amen qui vous dit en interview qu’il a le meilleur line-up du monde pour mieux virer tout le monde 72h plus tard. Mais là n’est pas le sujet.
Joseph (Wednesday à la ville) vend son live en disant que le son est tel qu’il était dans la salle, donc très peu de post prod et pas d’over dub… si c’est le cas je veux bien manger ma casquette car même un super ingé live ne récupère un tel son en sortie de sa soundboard. Ca a dut être un peu retouché quand même. Malgré tout, c’est de bonne facture et on entend effectivement que ça et là il y a des ratés ce qui rend le live plus humain. On entend même les cris hystériques des gothopoufs du premier rang, ça pour le coup ça aurait pu être cutter mais il en faut pour tous les goûts.
Nos amies du premier rang en ont eu pour leur argent puisque le machin fait pas moins de 19 titres, passant en revue à peu près tout le catalogue du monsieur. Ca enchaîne à vitesse supersonique et le set est plié en à peine une heure. Certes les titres ne sont pas très longs mais on mettra cette faible durée de vie sur le compte du style punkisant du groupe. J’avoue avoir décroché à la moitié du disque, au bout d’un moment tout finit par se ressembler et il n’y a que les fans pour pouvoir dire avec précision quel titre va commencer même sis Wednesday prend la peine de les annoncer.

Ce F**k It We’ll Do It Live est aussi un sorte de doubitchou, il y a comme une espèce de 2ème couche à l’intérieur (les fans du Père Noël est une ordure comprendront). Cette 2ème couche c’est un DVD qui met en image le fameux concert. Et là, ce qu’on imaginait prend tout à coup vie sous nos yeux. Petite salle, pas mal de monde et les gothopoufs au premier rang. Quant au groupe, les 4 gars occupent une scène d’un fort beau gabarit ma foi. C’est dynamique juste ce qu’il faut et ca assure le minimum syndical étant donné le captage vidéo de la prestation. La vidéo en elle-même parlons-en. C’est filmé au plus avec 3 caméras, les cadrages sentent bon l’amateurisme et le montage manque de pêche mais il est assez facile de voir que le groupe n’a pas forcément eu des moyens démesurés pour faire son DVD. Quoiqu’il en soit, sans être transcendant, ça se regarde, on a vu des lives à gros budget largement moins bon que celui-là – pas la peine d’insister je ne donnerais pas de nom mais la chronique du DVD live de ce groupe anglais que je chérie tant (SIC) rode quelque par sur le site. Plus sérieusement, et pour en revenir au côté technique, le son, sans être génial, est satisfaisant et à la hauteur des moyens consentis pour l’événement.

Pour la petite histoire, le titre de ce live fait allusion a une phrase dite par un présentateur de télé américain lors de l’enregistrement d’une émission. Ce dernier aurait finit par lâcher « Fuck it, we’ll do it live! » face à la grande incompétence de ses collaborateurs.

Vu les faibles moyens octroyer au groupe, le résultat est tout à fait correct et honorable. Le hic c’est que ce combo live CD+DVD risque de n’intéresser que les fans… et ça risque de ne pas faire bien lourd niveau vente.