Sworn Enemy – Gamechanger

Oui du Hardcore! Ca faisait longtemps! Du new-yorkais en plus – en général le meilleur, le plus velu, le plus teigneux, le plus coreux quoi…

Cela faisait très longtemps longtemps que je n’avais pas croisé la route de Sworn Enemy (2005 pour être précis). Jusqu’à présent je n’avais jamais vraiment pris le temps de réécouter le groupe. Grosse erreur.

Pour mémoire Sworn Enemy est un savant mélange de Hardcore classique pour ce qui est du son – du Madball avec des ballz un peu plus grosses (dans le mesure du possible) mais l’ensemble a une touché résolument plus Métal. Donc quest-ce qui a changé depuis 2005? A part le line-up? Rien du tout.

Ca sonne toujours énorme, ça alterne mosh parts ravageuses et breaks massifs: bref c’est du Hardcore joufflu. On en prend plein les gencives pendant 37 minutes. De là à dire que Gamechanger donne l’impression que le Hardcore a atteint un niveau supérieur d’agression, il y a un pas que je suis hésitant à franchir. Hésitant mais pas trop en fête, les éléments Thrash dans la musique de Sworn Enemy (notamment les petits coupes de vibrato bien senti) font des ravages. Et si Coming Undone ne vous donne envie de passer à tabac la personne qui vous a bousculé dans les transport: félicitations! Vous êtes un êtes un moine bouddhiste.
Pour que ce soit bien méchant jusqu’au bout, il faut une prod qui tienne la route. Inutile de vous dire qu’ici c’est dans la droite ligne des compos: lourd, massif et méchant – guitares en tête avec la batterie pas loin derrière.

De toute façon, tout est dit depuis la première phrase de Gamechanger.

Step the fuck back before you get knocked out!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *