Fear Factory – Linchpin

Cachez ce best-of que je ne saurais voir.

Les bests-of… Vaste sujet de conversation dont nous avons déjà débattu ici – à propos de celui de Dark Tranquillity me semble-t-il. Alors pourquoi en reparler? Parce que celui-ci n’est clairement pas assumé. Ni par le groupe, ni part le label alors que pourtant les deux vont s’en mettre plein les fouilles.

Sorti de nulle part sans qu’on l’attende, Linchpin compile divers titres de Fear Factory sortis durant la période glorieuse du groupe chez Roadrunner Records jusqu’au rachat du label par Warner qui s’est soldé par la mise à la porte du groupe – qui a explosé en vol dans l’interval. Vous me suivez?
Pour faire court, avec de disque Warner cherche à faire du blé à moindre frais avec son « back catalogue ». Qui va les blâmer? Le groupe – ou ce qu’il en reste? Pas vraiment puisqu’il va ramasser les droits d’auteur afférents. Pourquoi tant de drama alors? Simplement parce que « le groupe » n’était tout simplement pas au courant de la sortie du disque. Il suffit de regarder le file twitter de ce bon Dino pour voir qu’il tombe des nues quand un fan lui parle de l’existence du dit best-of. Et de lâcher dans un tweet un brin désabusé, « Warner a fait une compil’ de nos albums jusqu’à 2003. C’est sur Spotify etc. Enjoy ».
Petite précision, c’est le QUATRIEME best-of de Fear Factory. Oui quatrième après Hatefiles (2003), The Best-of Fear Factory (2006) et The Complete Roadrunner Collection 1992–2001 (2012). Rions un peu: ils couvrent tous la même période de la carrière du groupe. A un moment ça va finir par se voir.

Et musicalement ça dit quoi tout ça? Que les fans de la vieille école vont sans doute s’en tamponner le coquillard car ils ont déjà ça sur albums ou les bests-of précédents – LuL. Qu’en plus le choix de Linchpin comme titre est disons discutable puisqu’il est le marqueur artistique du début de la fin du grand Fear Factory (souvenez-vous, Digimerdal). Tout en étant paradoxalement le titre le plus écouté devant Replica – un comble. La compilation commence par Linchpin et se termine par What Will Become, la boucle est bouclée, difficile de faire plus évident comme choix merdique. Au milieu on retrouve les indispensables Edgecrusher, Replica, New Breed, Scumgrief et autre Shock. Heureusement d’ailleurs.

Moralité? Oublie cette compil’ gros! Si tu ne les as pas déjà, va plutôt achetez les 3 premiers albums de Fear Factory! Et tant que tu y es prends aussi les 2 albums de remixes (honteusement mis de côté sur ce « best-of »). T’en auras plus pour ton pognon qu’avec ce truc.