Motörhead – The Wörld Is Yours

Bon bah nous y voila, la chronique du 21ème album de Motörhead. J’avoue avoir tout fait pour la repousser au max car je ne savais pas quoi dire (et je ne sais toujours pas d’ailleurs mais je vais improviser).
Allé soyons et faisons comme pour Ozzy, « ozzons »!

Motörhead - The Wörld Is Yours

Qu’est-ce que je vais bien pouvoir raconter qui n’a pas déjà été dit sur un groupe comme celui-là? Motörhead traverse le temps et les modes sans prendre une ride à l’image de Lemmy, l’indéboulonnable (en plus d’être inusable) chanteur/bassiste, véritable icône vivante du Rock.

Tout ça pour dire que Motörhead fait ce qu’il sait faire le mieux. Ils ne réinventent rien, ils font ce qu’on attend d’eux: du Motörhead.
A savoir une musique remplie de plans issus du rock classique (je vous renvoie à l’écoute des pionniers comme Little Richards, Elvis & co), le tout boosté par une prod monstrueuse qui donne à l’ensemble une pêche d’enfer avec bien entendu la voix unique de Lemmy.
L’album ronronne gentiment sur un mid tempo du début à la fin, le groupe variant de temps à autres les ambiances (Brotherhood Of Man) avec goût. Certes l’ensemble manque parfois de pêche mais globalement The Wörld Is Yours s’écoute assez facilement et d’une seule traite sans aucun soucis ni lassitude. Moi qui suit novice en matière de « Motörheaderie » j’avoue y revenir régulièrement avec plaisir.

Le seul reproche que je peux faire à ce disque, outre parfois son manque de peps, c’est qu’il part sur les chapeaux de roues (Born To Lose est simplement géniale) mais qu’il baisse petit à petit qualitativement – ça reste cependant, un peu comme si nos 3 loulous étaient en roue libre et ne se forçaient pas trop bon en même temps ils n’ont plus grand chose à démontrer donc ça peut se comprendre n’empêche.

En fait, la chose qui m’a le plus marqué dans ce disque c’est la qualité des paroles. Sans parler du fond, il y a un style qui, dans la forme, les rend facilement mémorisables et vivantes grâce au phrasé particulier de Lemmy.
Sur le fond, il est certain que ce n’est pas du Beaudelaire mais il y a une vraie qualité d’écriture, on sent un vrai choix pour chaque mot, chaque rime. Pour mieux voir de quoi je parle, je vous renvoie à la lecture des paroles de « Devils In My Hand » ou de « Rock N Roll Music ».

Tout ça pour dire que The Wörld Is Yours est un bon album,  aussi bien pour Motörhead que d’un point de vue plus général.
Ce n’est pas maintenant qu’on va changer une équipe qui gagne!