Igorrr – Spirituality And Distortion

Est-ce qu’un jour dans votre vie, vous vous êtes demandé ce que pourrait donner la rencontre d’André Verchuren ou Aimable avec Dave Lombardo? Non? Jamais? Parce que visiblement les mecs d’Igorrr se sont posés la question. Mieux, ils ont eu la réponse.

Ouais d’entrée ça sort les grosses références franchouillardes avec Verchuren et Aimable mais quelle meilleure entrée en matière que celle-là pour vous parler de ce qui est (pour l’instant) et le sera encore sans doute fin décembre le meilleur album de 2020?

Parce que oui Igorrr avec son gloubiboulga mélangeant tous les registres musicaux de la planète et Metal vient de sortir un chef d’oeuvre aussi barré que génial. Je persiste, l’accordéon et la double sur Musette Maximum relève du génie. Parpaing avec Corpsegrinder (Cannibal Corpse) au chant est rigolote, Himalya Massive Ritual est fabuleuse, Camel Dancefloor est un régal et Kung-Fu Chèvre a simplement le meilleur titre qu’une chanson puisse portée. Voila, je vous balance quelques noms comme ça, les premiers qui me viennent à l’esprit mais sachez que sur les 14 titres de l’album, il n’y a rien à jeter, des morceaux qu’on apprécie moins certes mais rien de discutable tant sur le fond que la forme.
Aussi barré soit-il, cet album est un vrai bonheur et on est captivé de bout en bout par le délire du groupe. Je ne suis en général pas trop sensible à tout ce qui se veut avant-gardiste, un titre avec clavecin et violon posés sur un mur de double, non seulement il fallait y penser, oser le faire mais surtout le faire avec goût et le bougre fait ça avec une maestria assez incroyable. Quand on l’entend (Gauthier, le cerveau du projet) dire qu’il en a chié pour parvenir à un tel résultat, difficile d’être étonné tant d’éléments venant d’horizons éloignés sont mélangés pour former une oeuvre cohérente. Tout ça bien entendu accompagnée d’une prod bluffante de clarté et de lisibilité soutenue par un mixage/mastering non moins hallucinant tant il y a de couches superposées les unes aux autres. Le son de la guitare est un bonheur, celui de la basse je ne vous en parle même pas.
On sent bien le mec totalement maniaque sur des micros détails que seuls 0,01% des auditeurs vont remarquer.

Voila, vous savez tout.
Spirtuality And Distortion est l’album de 2020.
Et il est français.
Maintenant soyez mignon, ouvrez grand vos fenêtres et mettez Polyphonic Rust à fond.
FUCK YEAH! PUTAIN OUAIS!