E-an-na – Nesfârşite

Vous le savez, ici « pas de tiépis ici, pas de chichis » comme le chantait NTM même quand il s’agit des copains. Car aujourd’hui, nous parlons en effet du second album des roumains d’E-an-na.

Deuxième sur le podium du Wacken Metal Battle 2017, la petite troupe a conquis son monde avec sa musique mélangeant instruments roumains traditionnels, éléments folk et Metal moderne tendance quelque chose-‘core’.

Avec Jiana, leur premier disque sorti en 2016, on sentait clairement qu’il y avait un truc chez eux. Truc qui s’est confirmé en live à Wacken et qui se confirme encore plus avec Nesfârşite (« Interminable » en français). Ils ont revu leurs ambitions à la hausse avec une prod encore meilleur et pas mal d’invités de la scène locale mais aussi des membres d’Eluveitie pour un résultat franchement convaincant.
Bien que pas trop client de tout ce qui est crin-crin et bignoux, il faut bien reconnaître que leur approche change un peu de ce qu’on peut entendre ailleurs. Ce mélange un peu improbable entre riffs tendance Metalcore et flûte en rythme avec le riff fonctionne plutôt pas mal. iO.tă est également un bon exemple de ce mélange très réussi – plus d’être fichtrement efficace.
Il ya aussi quelques morceaux improbables comme Piealea qui commence comme un hit de l’été pour bobo parisien avec de partir dans un délire très slave. C’est inattendu et plaisant.

Au chapitre de choses fâchent (un peu), on peut citer la longueur des morceaux. Nesfârşite est très généreux avec ses 13 titres, alors quand ceux-ci flirtent régulièrement avec les 5 minutes voir plus, on frise parfois l’indigestion. Ce qui m’amène au second point sur lequel il y a peut-être un peu de travail: les structures. Comme évoqué à l’instant, les morceaux sont généreux sur la durée comme sur le contenu mais sans doute serait-il plus judicieux de moins en mettre dans les morceaux pour les rendre plus digestes. On a parfois la sensation d’écouter du pagan tendance prog tellement il y a de changements de rythmes/d’harmonie. Si certains sont clairement bien sentis, d’autre sont plus dispensables.

Malgré ces quelques bricoles, Nesfârşite est un bon album. Il regorge d’idées et propose quelque chose de différent. Il est en plus soutenu par une prod de qualité ce qui ne gâche rien.
Confirmation qu’E-an-na a un énorme potentiel et tout le mal que je leur souhaite est se faire une place au soleil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *