Steel Panther – Heavy Metal Rules

Deux ans après le discutable Lower The Bar qui, pour le coup, avait vraiment vu une baisse qualitative de la musique de Steel Panther, nos champions de la chanson portée sur la Fesse (notez la majuscule) sont de retour. Mais la barre est-elle relevée?

Lower The Bar, en son temps, avait permis de souligner une tendance qui se dessinait déjà sur All You Can Eat (l’album précédent): la blague Steel Panther a-t-elle fait long feu? Parce que faire des vannes de cul à longueur d’album et dire combien ou comment on baise de personnes, ça va 5 minutes et sans doute faut-il renouveler le stock ou bien passer à autre chose le moment venu.

Visiblement Steel Panther a choisi la première option et tente tant bien que mal de rafraîchir son catalogue de bons mots visant en dessous la ceinture. C’est un peu moins cru qu’auparavant mais il n’en reste pas moins qu’on reste dans la variation sur le même thème avec, il faut bien le reconnaître, un peu plus d’inspiration que sur Lower The Bar. Attention, je ne parle ici que des paroles, musicalement ça reste top moumoute. On peut dire ce qu’on veut sur le look, l’attitude ou le discours du groupe mais si il y a une chose sur laquelle ils sont inattaquables: ce sont les compos. De ce point de vue, le groupe excelle à sortir des titres facilement assimilables qui en live prennent des allures d’hymne qui enflamment les foules. On appréciera le soin qu’ils ont pris à varier les plaisir entre titres résolument Metal et ballades plus légères sur la forme que sur le fond.
Côté prod c’est du lourd. J’entends par là que ça sonne superbement bien et que le mixage est aux petits oignons. N’empêche que malgré ce bel ouvrage, après avoir écouter Heavy Metal Rules, je n’ai qu’une envie c’est de réécouter Balls Of Steel et Feel The Steel qui sont simplement intouchables à tous les niveaux. Et accessoirement qui me font marrer quasi systématiquement. Chinese Hooker me flingue à chaque fois mais ce n’est pas le sujet.

Tout ça pour dire que ce Steel Panther volume 5 est plutôt pas mal. Le groupe maîtrise son sujet, c’est bien, c’est beau, c’est prévisible et c’est ce que tout le monde attend de Steel Panther.
Perso j’aurai aimé retrouvé la folie incontrôlée des 2 premiers albums mais il faudra que je me contente d’All I Wanna Do Is Fuck (Myself Tonight).