Ca y est, Metallica a cédé à la mode du remastering de ses albums. Le premier a passé à la moulinette est bien entendu le précurseur Kill’em All mais celui qui nous intéresse aujourd’hui c’est l’électrique Ride The Lightning, celui qui précède l’album absolu, le chef d’oeuvre des chefs d’oeuvre: Master Of Puppets mais celui-là nous en reparlerons en temps voulu.

Metallica - Ride The Lightning RemasteredMetallica aurait pu, comme Pantera en son temps, bouger 3 potards sur le master original, coller quelques démos sur un disque bonus et dire « regarder comme c’est génial ». Mais non, c’est Metallica. Alors oui ils sont blindés MAIS ils savent aussi soigner leurs fans et quand ils font des remasters, ils ne se foutent pas de la gueule du monde. En plus de l’album, sont fournis 4 lives d’époque au son assez fifou, des démos à ne plus savoir qu’en faire, le tout livré dans un coffret que les collectionneurs se sont arrachés (ou pas). Bref les Mets ont fait ça bien.

Ils ont également très bien fait les choses en ce qui concerne le remastering de l’album. Dès la première note, ce qui frappe c’est la clarté du son, c’est cristallin. Ce son pur et ample dont chaque note rempli l’espace et qui distille une chaleur nouvelle. Du coup, tout est également plus lisible. La monstrueuse disto sur la basse de Burton est plus audible que jamais, Trapped Under Ice en est le parfait exemple. Les guitares bénéficient également d’un petit gain de pep’s. Déjà bien tranchantes sur l’original, elles sont ici carrément acérées et tranchent à peu près tout ce qu’elles touchent. Les harmoniques sur Escape sont à ce titre assez incroyables. Quant aux soli, ils sont limpides, celui de Creeping Death est un bonheur, je rêve de voir Kirk rejouer comme ça un jour *haha*. Ceci étant, celui qui bénéficie à mon sens du meilleur traitement est Lars – étonnant hein? Cette remasterisation fait ressortir tout un tas de petits schnapseries présentent mais perdu dans le reste à l’époque mais ici bien audible. Un petit coup de cymbales par ici, un tom qui ressort par là, ça saute aux yeux comme un pavé à la gueule d’un flic sur The Call Of Ktulu.

Metallica frappe très très fort avec ce remastering d’un de ses plus grands albums. C’est chiadé jusque dans le moindre détail et ça met encore un peu plus cette merveille qu’est Ride The Lightning. A défaut de racheter l’album, faites vous une écoute de cette version 2016, c’est tellement c’est bon que même si on connaît tout par coeur, s’en priver serait criminel.
Ce n’est pas peu dire que j’attends avec impatience le remaster de Master Of Puppets.