Killswitch Engage – Killswitch Engage

Sorti sur un label indépendant quelques temps avant le monstrueux Alive Or Just Breathing, cet album éponyme de Killswitch Engage laissait déjà entrevoir le potentiel du groupe. Et quel potentiel ! Tous les ingrédients qui feront le succès du KsE sont déjà présents et plutôt bien exploités.

Killswitch Engage - Killswitch Engage

Si les 2 premiers titres de l’album feront l’objet d’une remise au goût du jour sur l’album sorti chez Roadrunner, le reste fait montre d’une belle créativité et les fans de Métal avec un grand M y trouveront tous leur compte.
Les coreux se régaleront sur les mosh-parts, les métalleux plus old school apprécieront les riffs bien heavy et les rythmiques de batterie, les amateurs de néo disjoncteront littéralement sur les compos. Non rien de rien, il n’y a vraiment rien à jeter dans ce que fait KsE.

Jesse Leach nous montre déjà sur ce disque l’étendu de son répertoire vocale, ce que confirmera après coup l’énorme Alive Or Just Breating. La section rythmique, basse/batterie n’est vraiment pas en reste quant aux guitares… je ne sais qu’en dire tellement les riffs sont bons, bien choisis et plombés de chez plombés.
C’est lourd et mélodique, ça ne tombe jamais dans la facilité, ça enchaîne snas répis et sans jamais lasser l’auditeur, bref c’est du bonheur.
La prod est néanmoins un chouilla moins monstrueuse que sur AOJB – différence de moyen oblige, mais il n’empêche que cet album était plus ou moins prémonitoire. La suite donnera raison à tous ceux qui ont dit que ce groupe est génial.

Finalement, tout ce que je retiens, c’est qu’il aurait été criminel de passer à côté d’un tel groupe.
Killswitch Engage c’est l’avenir du Métal, ni plus, ni moins.