Profitons que tout le monde est encore enfumé par les vapeurs d’alcool des différents réveillons pour vous faire découvrir un truc qui, si je vous en parlais sans que vous ayez tous 3 grammes dans le sang vous ferait dire « non mais ‘what the fuck’? »

Dethklok - The Doom Star RequiemBien, imaginez que Tenacious D copule avec Avantasia pour accoucher d’un opéra Rock complètement déconnant et boosté au Death Metal avec en sus une pléthore d’invités.

Ouais, The Doom Star Requiem c’est ça: Dethklok qui joue avec un orchestre de 50 musiciens tout en débitant de la merde au kilomètre avec en prime les voix de tout un tas de persos récurrents de la série. Bien entendu, comme Brendon Small met les petits plats dans les grands, les invités se nomment Jack Black, Malcolm McDowell ou Mark Hamill.

Musicalement, le tout est parfois très décousu, Small ayant pris le parti d’inclure énormément de partie très mélodiques où les invités parlent/chantent, ceci parfois en plus des orchestrations.  Clairement plus orienté  Rock/Metal et que purement Death, The Doom Star Requiem alterne le chaud et le froid. Les interludes aussi réussis soient-ils, plombent souvent l’envolé du morceau suivant ou précédent. C’est d’autant plus dommage que les « vrais » morceaux eux sont tous réussis et la frustration ne fait qu’augmenter étant donner leur courte durée. En effet, on est rarement au-dessus des 3 minutes…

Moralité, cette vaste pantalonnade pourrait tourner en eau de boudin si ce n’était le talent de Brendon Small aussi bien en tant que compositeur qu’interprète. Bah oui, simplement ça poutre du début à la fin et les défauts évoqués plus haut sont bien vite oubliés – franchement caler un morceau comme Givin’ Back To You au milieu de cet ovni relève purement et simplement du génie.
Les fans du Dethklok qui envoie des rondins passeront sans doute leur chemin, les fans de l’humour de Metalocalyspe devraient en revanche bien accrochés, de même que les amateurs de « watzefuckeries » de gros calibre. Parce que la franchement niveau « What The Fuck »… ça va être compliquer de faire plus.