Black Sabbath – 13

13 n’est pas le treizième album studio de Black Sabbath mais le dix-neuvième (!) et surtout le premier disque depuis 35 ans avec le line-up quasi original (Bill Ward ayant été aimablement poussé vers la sortie). Mais tout ça vous le savez déjà.
En revanche que vous ne savez pas c’est que 13 est d’un chiant… mais d’un chiant!

Black Sabbath - 13Car oui Black Sabbath pour son grand retour se rate dans les grandes largeurs.
Pourquoi?
1. Revisiter sa disco sans trop s’éloigner du style qui a fait sa popularité est une chose. Etre 2 doigts du recyclage quasi intégral de certains plans en est une autre.
C’est globalement bien composé mais tout a un furieux air de déjà vu en mieux et comble du comble: par le même groupe!
2. On s’emmerde.
3. Brad Wilk n’est pas Bill Ward! Au risque de jouer les Captain Obvious, je préfère quand que vous le sachiez. Tout ça pour dire, que niveau jeu et touché, il y a un monde entre les deux. Wilk est un bon batteur mais son style ne colle guère à la musique du Sabbath. Dire que sur cet album son jeu est peu inspiré est un euphémisme. Ca manque autant de pêche que de personnalité.
4. On s’emmerde.
5. Combien de temps encore Ozzy va-t-il tenir? Si en studio on parvient relativement bien à cacher la misère grâce à la technologie, en live il va en être tout autre. Et encore quand je dis qu’en studio, on peut sauver les meubles, j’ai envie de dire que c’est possible mais dans une certaine limite et il est clair que cette limite est atteinte sur 13 tant on dirait que le type aux manettes jonglait en temps réel avec ses potards pour que ça sonne à peu près correctement. Sans parler du fait que si sur certains titres, il fait l’effort de tenter quelques variations de son chant, sur d’autre c’est d’un linéarité relativement ahurissante.
6. On s’emmerde.
7. Le type aux manettes justement parlons-en justement! Si ce bon Rick Rubin a réussi à faire sonner correctement de cher Tony Iommi ( c’est lourd de chez lourd), il est difficile de dire qu’il est parvenu à faire de même avec les autres. La basse de Geezer est au fond dans le mix, quant à la batterie elle sonne de façon bien trop conventionnelle. J’ai abordé le cas du chant au n°5.
Comprenons nous bien. Ce n’est pas mauvais, beaucoup s’en contenterait mais nous parlons ici de Black Sabbath! Un groupe où chacun des musiciens à son son! Et là Black Sabbath sonne comme n’importe quel groupe. Sacrilège.
8. Enfin pour ceux qui ne l’auraient pas encore compris: ON S’EMMERDE.

Plutôt que de chercher à tout prix à vouloir sortir un nouvel album avec son line-up originel,  ce qui pour le coup est loupé, Black Sabbath n’est pas loin d’avoir sorti l’album de trop. En même temps avec un album intitulé 13