Étiquette : Ektomorf

Ektomorf - Reborn

Ektomorf – Reborn

NOTE : 2/5

Pour honteusement copier le titre d’un James bond: « Soulfly’s not enough ». Vous allez voir que la copie est le sujet fond de cette chro, bien plus que le disque lui-même.

Ektomorf – Fury

NOTE : 3/5

14 ans. C’est le temps qui c’est écoulé depuis ma première (et dernière du coup) chronique d’un album d’Ektomorf et qui donc remonte à 2004. Il est peut-être de temps de retourner voir ce que nos hongrois ont à proposer.

Wacken Open Air 2016

Pour une fois cette année, on ne prend pas les mêmes pour recommencer. Non cette année on prend « le même » pour la onzième année consécutive et on l’envoie en Allemagne.

Wacken Open Air 2006

Ha quelle était belle l’affiche du Wacken 2006… un peu comme tous les ans d’ailleurs. C’est à se demander comment les organisateurs font pour chaque année nous régaler avec des groupes aussi prestigieux. Et cette année, ils se payent rien de moins que le retour de l’empereur comme clou du fest… Emperor donc plus la reformation de Carnivore, un set du line-up original de Scorpions. Que du lourd.

Ektomorf - Destroy

Ektomorf – Destroy

NOTE : 3/5

Oui je sais, en voyant le nom du groupe vous vous dites que vous allez avoir à faire à un film de série B avec de monstres en plastique dedans. Que nenni, il n’est ici point question de plastique mais plutôt de ‘métaul’, du vrai, avec des burnes, du chevelus, de la sueur et des tatouages qui sentent le houblon.

Bring The Noise - Créé en 1997, rescucité en 2012, toujours debout en 2021.