The Devin Townsend Project

Si il y a bien un endroit où il fallait être pour tout amateur de Métal parisien en ce 12 juin 2011, c’était à bien la Maroquinerie. En effet la minuscule salle accueillait pour une soirée de gala Devin Townsend et son Devin Townsend Project.
Tout un programme.

Salle bondée, surchauffée et surmotivée à la simple idée que Dieu Devin allait nous en mettre plein les esgourdes, tout était réuni pour que ça r0xe!
Et mes amis qu’est-ce que ça a r0xé!

Pas de première partie?
Pas grave, Devin nous offira 30 minutes d’un set acoustique a tombé par terre à base de blagues foireuses, d’oubli de paroles et de morceaux superbement interprétés. Seul avec sa guitare il interprétera 6 titres (du « Ki », du « Ziltoïd », du « Ocean Machine ») dont un a priori à venir sur un disque qu’il a présenté comme « Ghost 2 ».

Voici la setlist acoustique et en bonus une vidéo top qualité de Coast:
– Coast
– Terminal
– Fall (Ghost 2)
– Solar winds
– Sister
– Ih-Ah

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=6KR_JbyIYbM[/youtube]

S’en suit une demi-heure de pause, joliment mise en musique par « Ziltoïd FM » – en fait Devin qui s’est enregistré faisant comme si il était DJ d’une radio rock US, parodiant la chose à mort et passant « Barbie Girl » et d’autres cochoncetés du même genre.

« Ealier it was the acoustic set so there was no place for profanities. Now it’s the Metal set there can be profanities… fuck, cunt, dick, pussy! »

La partie Metal du concert a commencé avec cette phrase d’anthologie. Ensuite nous sommes parti pour 1h45 qui a permis à Devin et sa fine équipe de passer en revue une  sacrée partie du catalogue « townsendien ». En bon critique je vous dirais qu’il y a eu un peu trop de Ziltoïd à mon goût mais difficile de faire la fine bouche devant le niveau et la qualité de la prestation.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=6S-ZyfW3zDI[/youtube]

– Supercrush
– Kingdom
– Stand
– Juular
– Deadhead
– Truth
– OM
– By your command
– Life
– Gaia
– Bad Devil
Il faut bien entendu ajouter à tout ça l’habituel lot de grimaces, conneries en tout genre sans oublier de préciser que le gars a mis un point d’honneur à interpréter ça de façon magistral. Chant d’une variété et d’une justesse qui doit rendre jalou plus d’un candidat à la Star Ac’, jeu hyper propre chez tous les acteurs de la soirée, bref du très lourd. Seul Bémol, le son pas terrible. Le couple basse/batterie bien trop mis en avant, la guitare rythmique trop forte aussi alors que la lead de Devin faisait intermittente.
2 rappels furent au menu de la soirée, le premier programmé (comme souvent) a été tourné en dérision comme il se doit. Le second, a priori pas prévu du tout a été l’occasion d’achever tout le monde avec un joyeux bordel – je vous laisse apprécier ça en vidéo.

1er rappel :
– Colour your world
– The Greys
– Deep peace
2ème rappel :
– Bend it like bender

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=djFeDR6eR2g[/youtube]

Voilà, c’était grand, c’était classe, ça a duré 2h et des brouettes… cet homme est un génie, un showman hors du commun, un mec à part mais un des très grand messieurs du Metal.  Devin aime la France, la France le lui rend bien.
Promis dès que j’ai l’inspiration, je poste les chroniques de Ghost et Deconstruction… et croyez-moi Deconstruction, c’est un sacré morceau.