Warbringer – Weapons Of Tomorrow

Regardez bien la pochette du nouvel album de Warbringer, elle contient un indice précieux sur le contenu de même de l’album.
C’est bon vous l’avez?

Comment ça vous ne l’avez pas? Pourtant ça saute aux yeux comme un pavé à la gueule d’un flic! Regardez mieux! Non? Toujours pas? Ok je vends la mèche: tout y est générique. De la thématique guerrière usée jusqu’à la corde au logo feignant avec un dégradé de gris qui fait parti des effets photoshop de base et un biseautage avec les réglages standards.

Warbringer - Weapons Of Tomorrow

Weapons Of Tomorrow ne ment pas sur la marchandise: tout y est prévisible et convenu. Alors oui, d’un groupe comme Warbringer on n’attend pas de révolution, néanmoins on attend de lui qu’il fasse un minimum preuve de créativité pour se réinventer un un tant soit peu et donner envie d’y revenir.
Certes on reste sur les canons du genre mais le premier tiers de l’album est franchement convenu et il faut attendre Defiance Of Fate pour qu’enfin, on pose le magasine qu’on est en train de lire et qu’on se concentre sur ce qui se passe. Voila premier « vrai » morceau inspiré de l’album. Reprise du dit magasine jusqu’à ce qu’une partie en blasts ne r attire l’attention quelques minutes plus tard. Il semble qu’à partir de Power Unsurpassed, les choses commencent à vraiment devenir intéressante. Weapons Of Tomorrow fait parti de ces disques long à l’allumage qui tendent à se bonifier au fur et à mesure que l’on progresse dans leur écoute. Chose qui se confirme sur Notre Dame et Glorious End, la fin du disque se révèle bien plus prenante.
Si les compos peuvent être soumises à débat, il y a en revanche une chose qu’on ne peut pas reprocher au groupe c’est son énergie. Chaque chanson est balancée avec une hargne qu’une prod classique mais efficace se charge de mettre en valeur. C’est sans doute d’ailleurs ça qui sauve les moments les plus convenues du disque.

Malgré une première partie un peu pénible voire pataude par moment, Warbringer parvient à tirer les marrons du feu avec plus ou moins de bonheur sur la durée. Cependant Weapons Of Tomorrow ne restera pas le point d’orgue de leur carrière.