Machine Head - Bloodstone & Diamonds
Machine Head - Bloodstone & Diamonds

Machine Head – Bloodstone & Diamonds


3/5
 

Le temps passe à une vitesse folle, il y a 20 ans sortait le premier Machine Head. Aujourd’hui nous en sommes au huitième (déjà) et le mois que l’on puisse dire c’est qu’il s’en est passé des choses dans la vie de ce groupe.

Depuis Unto The Locust, album moyen bien, il s’est passé beaucoup des choses chez Machine Head:
– le départ d’Adam Duce
– le procès avec Adam Duce
– l’arrangement avec Adam Duce
– le recrutement de Jared MacEachern (ex-Sanctity)
– la sortie de l’EP Killers & Kings
et puis « ça ».
« Ca » étant ce nouvel album intitulé Bloodstone & Diamonds.

Machine Head - Bloodstone & Diamonds

Devinez quoi? J’ai encore une fois envie de faire du Cavalera et de recycler mes écrits. En relisant ma chro d’Unto The Locust, je me suis rendu compte que j’étais une fois de plus à 2 doigts d’écrire la même chose. Donc ça je manque d’inspiration – ce qui est tout à fait possible – soit quelqu’un nous ressert la même soupe.
Bien donc soyons réglo et coupons la poire en deux: disons 70/30. 70 pour eux et 30 pour moi.

Si d’aventure vous n’avez pas encore écouté l’album de Sanctity Road To Bloodshed (dont la chro doit traîner quelque part sur ce site), je vous invite à le faire. C’est sympa, ça fait le taff mais prêté surtout attention au chant, au phrasé et au débit de paroles. Voila, maintenant que vous avez fait ça, vous pouvez lancer sur Bloodstone & Diamonds. Vous remarquerez donc que dire que ce bon Jared a un petit peu influencé Rob à ce niveau là est un doux euphémisme. De même au niveau des compos, on retrouve des plans Metalcore as fuck qui surnagent au milieu d’un océan de riffs façon mammouth, tout ça pour aboutir à des titres d’une telle  longueur qu’ils en deviennent pénible. Pour un passage sympa on se tartine 5 minutes « du reste ». Ha et j’allais oublié les violons! Mais comment ai-je pu? Bref, MH a décidé de mettre des orchestrations classique sur certains morceaux. Pourquoi pas? Mais à part rendre les morceaux complètement cucul et mièvre j’avoue ne pas trop en voir la finalité.

Tout ça me conforte dans l’idée que Machine Head fait dans l’opportunisme musical. C’est toujours propre, bien exécuté, bien produit mais ça devient générique – Game Over, n’importe qui aurait pu le pondre. De là à dire que MH se repose sur 2 albums au-dessus du lot tout en déroulant son savoir faire d’album en album, replaçant ici ou là un titre qui permet d’entretenir la flamme avec les puristes, il y a un pas que je suis désormais prêt à franchir.
Pas convaincu plus que ça donc. Comme son prédécesseur, Bloodstone & Diamonds se laisse écouter mais je deviens de plus en plus indifférent à ce que propose le groupe.

Précédent

Bloodbath – Grand Morbid Funeral

Suivant

Guide d’achat pour un Noël 100% Metal

5 Comments

  1. Julien

    Pas très emballé non plus, à l’exception de Ghosts et Beneath the Silt. Je les verrais bien faire un album entier avec des guitares sous-accordées à la Beneath the Silt, un peu comme les Deftones l’ont fait avec Diamond Eyes.
    Sinon, au niveau du chant, j’ai trouvé pas mal de similitudes avec le disque de King 810, dont Robb est vraisemblablement fan.

    • King 810… pitié.

      • Julien

        J’ai pas dit que j’étais fan, mais juste que Robb semblait pas mal les écouter pendant l’enregistrement…

        « I first heard them a while ago. They were in my top ten last year, with their Midwest Monsters EP. I started hearing about them from what people were saying about previous tours they did, because they were getting banned from clubs and their fans were causing chaos with violent pits. I love that. The punk rock side of me always wants to know what’s up with something like that. There was something similar about them to how we were in Machine Head’s early days. We were banned from a few clubs round here for fighting for generally being assholes, so they appealed to me right away!

        « What they do is totally killer, man. They have these really killer lyrics and David has this really intense vocal delivery. It’s just really exciting stuff. »

        Tu vois, il parle du phrasé du chanteur, et perso, j’entends bien son influence dans plusieurs morceaux de Bloodstone & Diamonds.

        • Et quand j’entends King810, j’entends un phrasé qui me fait beaucoup (beaucoup) penser à ceux utiliser par certains groupes de néo se voulant malsain/haineux à l’époque. Bref Rob repompe à tout va – ça commence à pas mal se voir.
          Ceci dit ça tombe bien, je comptais aborder le cas King810 et dire tout le bien que j’en pense 😀

          • Julien

            J’avais jeté une oreille à l’album de King 810 lorsque j’avais lu ce qu’en disais Robb Flynn. Je ne connaissais rien d’eux, et j’ai immédiatement pensé à du Slipknot de 1999 en plus malsain au niveau vocal. L’album est très inégal, mais vu que tu étais fan du Slipknot de la grande époque, je pensais que ça te plairait un minimum. Mais bon, on vieillit tous, et ce qui nous emballait il y a 15 ans ne nous fait pas forcément le même effet aujourd’hui…
            Pour en revenir à MH, c’est quand même dingue cette manière qu’a Robb de repomper le dernier truc qu’il a écouté. Il peut pas tout simplement nous refaire un album à la BME/TMTC avec du groove et des riffs qui tabassent plutôt que de toujours chercher à suivre la dernière mode ?!

Créé en 1997, rescucité en 2012, toujours debout en 2022.
Copyright © 2012-2022 Bring The Noise. Tous droits réservés.