Nineteen ninety five mothafucka’s!

Allé zou! C’est parti pour notre petit bon annuel dans le temps avec en cette année 2015, les sorties de l’année 1995 parce que c’est bien connu: c’était mieux avant.

951995, l’année de Toy Story le premier film 100% virtuel alors que les géants de l’électronique annonce la naissance du DVD. Cette même année vous avez troqué vos Super Nintendo et Megadrive contres des Saturn et des PlayStation.
En Europe, les frontières sautent dans une quinzaine de pays alors qu’en France, on prend le méga tarif à cause de grèves interminables tandis que le Japon célèbre les 50 ans de l’attaque nucléaire sur Hiroshima et Nagasaki. Aux USA, Michael Jordan revient au basket alors qu’au cinéma, James Bond fait un retour remarqué avec Goldeneye et que le monde découvre qui est Keyser Söze. Sur le plan musical, 2Pac sortait Me Against The World, les Foo Fighters leur premier album et les Red Hot l’énorme One Hot Minute.

Formation / Reformation / Déformation

1995 verra la naissance d’une pelleté de groupes. Pour le meilleur et aussi pour le pire.
Je vous laisse faire le tri dans la liste (non exhaustive):  Aborted, Darkest Hour, Slipknot, Alien Ant Farm, Borknagar, Moonsorrow et System Of A Down.
Niveau séparation, on peut noter celle de Kyuss et Living Colour. On peut aussi retenir qu’Accept, Carcass, Saint Vitus et Suicidal Tendencies se sont également séparer. La suite vous la connaissez 😉

The Big Hits

Et maintenant le moment que vous attendez tous: les grosses sorties de l’année!
On commence gentiment avec le premier album de Behemoth intitulé Sventevith (Storming Near the Baltic) – à l’époque c’est du gros Black qui tâche. De leur côté, les australiens d’AC/DC en sont au douzième avec Ballbeaker.

Alice In Chains sort le génialissime Alice In Chains tandis que Carcass est en plein chant du cygne avec Swansong.

Dartkthrone ne perd pas le rythme puisque tout juste un an après Transylvanian Hunger, les norvégiens sont de retour avec Panzerfaust. De leur côté, Faith Nore More et Fear Factory se font remarquer. Le premier avec King For A Day… Fool For A Lifetime, le second pour son chef d’oeuvre absolu: Demanufacture.

https://www.youtube.com/watch?v=Z3uvNxaRBVM

Toujours dans la catégorie chef d’oeuvre, Death ajoute une pierre a son monumental édifice avec rien de moins que Symbolic et sa section rythmique de folie composée de Steve DiGiorgio et Gene Hoglan excusez du peu. La légende anglaise Iron Maiden sort The X Factor, son premier album sans Bruce Dicksinson depuis son arrivée dans le groupe.

Kyuss sort son dernier album …And The Circus Leaves Town tandis que Marilyn Manson sort son premier disque Smells Like Children. Meshuggah de son côté en est à 2 avec Destroy Erase Improve et Megadeth sort l’excellent EP Hidden Treasures.

Toujours au chapitre ds premières on peut également retenir Opeth avec Orchid, Strapping Young Lad avec Heavy As A Really Heavy Thing et White Zombie avec Astro Creep 2000.

Autres premières remarquées, celles de Grip Inc avec Power of Inner Strength et surtout celle des Deftones avec Adrenaline.

Mais pour beaucoup, le disque qui marquera l’année sera le cultissime NOLA du supergroupe Down.

https://www.youtube.com/watch?v=CQ7Ka7lZkdw

Comment? Vous voulez encore petit nouveau pour la route? Rammstein avec Herzeleid.

Enfin pour finir avec notre petite sélection qui, je le répète, est loin d’être exhaustive, il serait criminel de passer sous silence l’immense Draconian Times de Paradise Lost.

Sur ce, à l’année prochaine pour une année 1996 de toute beauté. Ou pas.

Comments are closed.