Killswitch Engage – Disarm The Descent

Disarm The Descent fait parti des albums qui sont parmi les plus attendus de 2013. Pensez donc! Howard Jones mis à la porte au profit du retour de Jesse Leache! Il est évident que le retour de Killswtich Engage au premier plan fait parti des événements de l’année.

Killswitch Engage  - Disarm The DescentAlors ça dit quoi?

Soyons honnête, le premier truc qui m’a marqué c’est le chant! Oui c’est surprenant (sic)…
Je ne peux dire qu’une chose: que j’aime la voix de Jesse! Rien contre Howard que j’apprécie tout autant mais on sent clairement que tout a été fait et pensé  exprès pour lui. La chose fonctionne donc plutôt bien et les passages en chant clair sont somptueux. C’est différent de ce qu’on a connu jusqu’à présent – je suis d’ailleurs assez curieux de voir ce que va donner Jesse sur les morceaux d’Howard – mais côté chant ça le fait pas de doute!

Cependant, au-delà du chant il y avait dans les chansons quelque chose qui me chiffonnait et je n’ai pas mis longtemps à mettre le doigt dessus: la composition. Attention, ce n’est pas mauvais loin de là mais dans l’ensemble KsE donne parfois l’impression d’avoir fait un bon de 5/6 ans en arrière aussi bien dans le choix des plans utilisés que du son qui leur est donné. Jusqu’à présent le groupe avait toujours fait évoluer sa musique par petite touche en la poussant tantôt vers plus de mélodies tantôt vers plus de pêche. Là on prend clairement un virage mélodique et on sent clairement l’influence de Time Of Grace, le groupe qu’avait monté Adam et Jesse avant que ce dernier ne réintègre KsE (je veux bien être damné si on me dit qu’A Tribute To The Fallen ne fait pas écho à Hymn Of A Broken Man de Time Of Grace).
Plus globalement, la sensation qu’on éprouve en écoute Disarm The Descent c’est que Killswitch Engage a voulu refaire Alive Or Just Breathing tant les similarités sont nombreuses. Encore une fois, je veux bien mangé ma casquette si on me dit qu’il n’y a pas clonage entre Turning Point et My Last Serenade. C’est d’ailleurs cette dernière qui donne cette « désagréable » impression de copier/coller à un certain nombre de chansons de Disarm The Descent tant il semble que le groupe ait pris le parti d’en recycler certains plans ou arrangements. Vous me direz qu’il y a plus mauvais comme base de départ. N’empêche.
D’autre part, l’album pâti également d’un trop grand nombre de titres dont certains n’apportent pas grand chose à l’ensemble si ce n’est une impression de redondance certaine.

Pour le reste, ça reste du pur Killswitch Engage! Le son est fabuleux, l’interprétation est excellente et globalement ça fonctionne. Partant de ça, 2 hypothèses s’offrent à nous:
– si Disarm The Descent est un peu en dessous des autres productions du groupe, c’est simplement pour permettre à Jesse de se remettre à niveau avant de nous proposer quelque chose de supérieur la suite
– à moins qu’il ne s’agisse d’un changement de direction de la part du groupe initié justement par le retour de Jesse.
Ca, seul l’avenir nous le dira. Quoiqu’il en soit le groupe est sur de son talent et maîtrise son sujet, pas de doute là-dessus. C’est d’ailleurs pour ça que Disarm The Descent est un bon album même si j’attends plus d’un groupe comme Killswitch Engage.