2011, c’était mieux avant

2011, année chargée en sorties mais pas forcément toute de la même qualité.
Voici le bilan de la rédaction – c’est-à-dire mon chat et moi, sachant que le chat n’a pas son mot à dire.

Si il ne doit en rester qu’un en 2011…

Essence - Lost In ViolenceEt bien, il en restera trois! où quatre…
En effet difficile de départager mes 2 coups de cœurs de l’année.

Le premier se sera Lost In Violence des petits danois d’Essence qui, avec ce premier album, mettent tout le monde d’accord.
Certes ils n’inventent rien (hélas), ils sont juste super bons, leur album défonce tout, il n’y a rien à jeter dessus et j’attends le nouveau, prévu pour 2012, avec une impatience non dissimulée.
Et pi un p’tit concert aussi tant qu’à faire!

Le second se sera Chaos Of Forms de Revocation! Du death/thrash/techos/plein de choses qui envoie du petit bois. Un savant mélange de tout un tas d’influence savamment digérée et régurgitée dans un album aux petits oignons pour un résultat aussi puissant que groovy qui met du baume au cœur en ces temps de disette qualitative.

Sur la troisième marche ex-exæquo je mets les Beastie Boys et Vader avec 2 albums très haut de gamme bien que radicalement différent.

Si il ne doit en rester qu’une en 2011…

Dans la droite de ligne ma sélection d’albums favoris pour l’année écoulée, les chansons qui enterrent les autres cette année sont extraites de Lost In Violence, Chaos Of Forms et Welcome To The Morbid Reich.

Toute la maestria d’Essence tient dans ses 5 minutes 55.

Le groove massif, la technique, les riffs qui savatent et le passage brontosauresque à 0:48 qui déboîte de la cervicale. 3 minutes 54 de bonheur.

Quasiment 30 ans de savoir faire compiler en 4 minutes 51. Et ce solo… pffffff…

Il a énervé les voisins…

…tellement j’ai tapé du pied en l’écoutant! Je parle bien entendu de « 3rd Round Knockout » de Chrome Division! Pas de révolution, juste du son qui donne envie de pousser les meubles.

Médiocrité, j’écrirais ton nom

Scar Symmetry a terminé de creuser sa tombe avec un album tout simplement dramatique.
PAIN se met aussi à faire du moyenne gamme.
Arch Enemy n’en finit plus de mordre la queue.
Amorphis a rejoint In Flames du côté obscur de la Force en faisant de la soupe.
Que dire d’Amaranthe et de cette infâme daube que nous a pondu Caliban?
Du coup Samael en roue libre s’en tire presque mieux que les autres.

Moralité, même les grosse écuries se mettent à faire de la merde et c’est symptomatique de la médiocrité ambiante dans l’industrie du disque et à laquelle le Metal n’échappe malheureusement pas. On exploite les filons jusqu’à plus soif et sans trop se fouler jusqu’à ce qu’on trouve une autre vache à traire, au détriment bien entendu de la créativité. D’un autre côté quand il y en a un qui essaie, au hasard Morbid Angel, on tape dessus. Et puis il y a aussi les expériences ratées…

No comment

Sur le papier, je suis une association aussi improbable que Christine Boutin allant à un concert de Watain.
Dans les faits je suis le bide artistique de l’année.

Le comeback

Aussi surprenant qu’inattendu: le retour de Glassjaw!
Le seul groupe de post-hard-émo-core trouvant grâce à mes yeux est ressorti de sa torpeur alors que personne ne s’y attendait et signe un retour aussi fracassant que réussi avec un EP simplement génial!

Les bonnes surprises

Le méga baffe Metallica au Sonisphere avec un concert d’anthologie et le retour en force de Slayer qui nous sort carrément sa meilleure perf’ live depuis pas loin de 10 ans dans l’hexagone!

Big 4ever!

Sepultura qui trouve une seconde jeunesse en live et sur album après un gros passage à vide!

Ozzy et Judas Priest qui ont été vraiment les 2 très belles prestations d’un Wacken 2011 toujours aussi exceptionnel niveau ambiance mais assez faiblard côté live.

Le malentendu a eu lieu…

…et le miracle s’est produit!
Je vous renvoie à mon bilan 2010 dans lequel je brûlais un bâton d’encens pour que X Japan daigne enfin venir nous voir. J’ai été exhaussé par les Dieux du Rock puisque Yoshiki & co nous ont honoré de leur présence le 1 juillet pour 2h de bonheur.

WE ARE X!

Les déceptions

Scar Symmetry et PAIN je ne reviendrais pas dessus. En revanche Chimaira me déçoit quelque peu avec un album certes intéressant mais carrément pas au niveau d’un Resurrection. Ok ils ont fait l’album à 3… avant d’annoncer les départs de Rob et Matt. Quelque chose s’est définivement brisé dans l’Ohio.

Un an après

L’an dernier je tannais tout le monde avec le premier album de Barren Earth. Est-ce que je le trouve toujours aussi génial 12 mois plus tard?
Absolument! Même si je l’écoute moins, j’ai toujours des frissons sur « Deserted Morrows » et « Forlorn Waves » fait parti des meubles dans mes playlists.
Ceci dit, dans mon entourage proche je suis toujours le seul à apprécier ce groupe et ça c’est moche.

Moralité

Si pleins de « gros » albums sont sortis cette année, assez peu ont su marquer les esprits – ou alors je suis passé à côté ou alors ce n’était pas du tout ma came. Bref côté galettes, 2011 est un cru décevant hormis les 2 exceptions citées plus haut. Preuve que quantité ne rime pas forcément avec qualité.
Côté live, si j’oublie ce Wacken « petit bras », cet été en moins 3 semaines je me suis envoyé X Japan, Anthrax, Megadeth, Slayer, Metallica, Ozzy et Judas Priest – pour ne citer que les plus gros.
Vraiment y’a des façons plus pourries de passer les 2 mois d’été 😉

Et dire que l’été prochain il y aura  Wacken avec une affiche de fou! Probablement aussi le Hellfest (Black Sabbath oblige) et pitet même le Sonisphère seulement si l’affiche en vaut la peine.