Slipknot – Sic(Nesses) : Live At Download

Tiens, un DVD live de Slipknot!
C’est donc ça qu’il manquait à leur collection de sorties! Ha non c’est le best of au temps pour moi. Et en plus ils en avaient déjà un vieux de 8 ans (quand même). Et celui-là il vaut quoi?

Slipknot - Sic(Nesses) : Live At Download

Ben il vaut ce qu’il vaut en fait.
Filmé lors de l’immense (par le nombre de participants) Download Festival 2009 en Angleterre, ce DVD montre un groupe au summum de sa forme avec les moyens qui vont bien.
Car oui Slipknot au file du temps s’est permis quelques folies pour ce qui est du décor et des effets pyrotechniques. Ici aussi bien le groupe que les orgas ont mis le paquet avec un gros décor siglé de logos bien connus des fans, le tout accompagné de murs de flammes et d’explosions en tout genre. Bref comme Disaster Pieces il y a 8 ans, sur le fond et sur la technique ça claque, reste à analyser la forme.

Le constat est également le même qu’il y a 8 ans. Hélas ou heureusement, question de point de vue. Heureusement, Slipknot se montre ici sous son meilleur jour. Ca gesticule, ça crie, ça saute, ça se bouge, ça en fait des caisses, ça le fait tout simplement. C’est le Slipknot que l’on aime voir sur scène – même temps je me dis que si le concert avait été moisi il ne serait pas sorti en DVD. Passons.
Hélas, et là je vais re-re-re-re-re-re-faire un reproche que je leur ai déjà fait à maintes reprises et je sais que je ne suis pas le seul à le faire: j’ai la fâcheuse impression de voir encore et toujours le même concert. Même gimmicks, mêmes phrases, mêmes attitudes, chaque concert est la réplique quasi parfaite de celui de la veille avec simplement le nom du lieu qui change dans la phrase « you’re the best fuckin audience we’ve ever had *insérer l’endroit ici* we fuckin love you ».

Même combat côté setlist. Slipknot est réputé pour ne sortir de son schéma habituel qu’à de rares exceptions – ce concert là n’en est pas une. On retrouve donc avec un enchaînement de morceaux plus ou moins entre aperçu sur la tournée suivant la sortie d’All Hope Is Gone. Après un début à l’anicenne (cf tournée 1999-2000) on passe sur des titres plus récents qui rendent plutôt mal même si je continue de trouver le mélange des genres pour le moins bancale. A noter que Slipknot (le disque) est tout de même représenter par pas moins de 7 titres quand Iowa, Vol. 3 et All Hope Is Gone plafonnent à 4.
A titre personnel j’apprécie énormément le retour en grâce de Get This. Petit bijou d’ultra violence qui permet de voir si nos loulous tiennent encore la route comme « à l’époque ». Musicalement ça va, niveau chant c’est déjà plus border line avec un Corey sur les rotules à la fin du morceau.

Sur l’interprétation pas grand chose à dire, comme évoquer plus haut, on expédie les affaires courantes. Ceux qui doivent faire les zozos font le taff, ceux qui ne servent à rien… ne servent à rien et les autres occupent le devant de la scène. Rien de nouveau sous le soleil donc si ce n’est quelques tentatives d’impro sur certains plans de gratte.

Côté réalisation, avec les moyens du Download le rendu est forcément à la hauteur. Quoique… je vais bien trouver quelque chose à redire sur une chose ou deux. Le son tout d’abord. Si il est excellent et puissant bien comme il faut (on entend la basse c’est pour dire), je m’étonne toujours de la quasi absence des drums kits dans le mix sonore. Quant à l’ami Craig je n’ose en parler tellement sa présence est sujette à caution même sur album. Son acolyte DJ est revanche bien audible. C’est toujours ça de pris. Et pour finir le truc qui me fait toujours plus ou moins bondir sur les DVDs issus de gros festivals (à quelques exceptions près): le montage final! Dans la très grande majorité des cas, ce qu’on voit sur le DVD c’est ce qu’ont vu les spectateurs sur les écrans du fest avec tous les aléas qui en découlent. C’est-à-dire une réa parfois à la ramasse sur ce qui se passe à tel ou tel endroit de la scène. Si je pardonne volontiers le garçon qui réalise ça en direct sur place, sur un DVD je trouve ça limite. Certains me diront que c’est pour plus d’authenticité, moi je dirais que c’est surtout pour pas se faire chier à remonter le bousin correctement. Combien de fois en regardant ce DVD j’ai vu le clown commençant à faire le clown (HAHA) sur un plan pour ensuite ne rien voir de l’action parce le plan suivant est passé sur quelqu’un d’autre avant de revenir à l’arrache sur le clown mais trop tard? Frustrant, surtout quand on sait que chez Slipknot ce qui est marrant c’est de regarder ceux qui ne jouent pas (je sais…). Idem sur les plans larges trop souvent gâchés par la présence de drapeaux dans le public et qui empêchent toute visibilité. Certes les drapeaux ça à son charme mais la ça fait juste chier. Tout ça pour dire que Roadrunner aurait pu demander les rushs aux gars du Download pour remonter 2/3 séquences histoire que ça ait de la gueule jusqu’au bout.

Tout ça pour dire qu’avec Sicnesses, les fans de Slipknot seront comblés car même si le groupe fait des copier/coller de ses prestations et qu’elles n’en demeurent pas moins qualité inégale, il faut reconnaître que celle-là est à ranger dans les bonnes voir même très bonnes (sur la période récente car je reste un fan absolu du Slipknot live de 1999 et de son joyeux merdier). Quant à ceux qui découvrent le groupe, ils combleront leurs 10 ans de retard scénique « slipknotien » d’un seul coup puisque comme je le disais, quand on a vu un concert de Slipknot, on les a tous vu!