Vesania – Deus Ex Machina

La Pologne, ce n’est pas que Vader et Behemoth c’est aussi Vesania! Le groupe avec des membres et ex-membres de Vad… ouais non bah en fait la Pologne c’est Vader et Behemoth.

Vesania - Deus Ex MachinaVesania, c’est quoi? C’est qui? C’est le groupe avec Orion (Behemoth) qui passe de la basse à la guitare et au chant, Daray (Dimmu Borgir, ex-Vader) à la batterie et les 2 potes issus de Vader/Behemoth pour l’un et Decapitated pour l’autre. Tout ça nous donne un gros Black/Death dégoulinant de claviers sympho qui, sans avoir fait de miracles sur les 3 premiers albums, fonctionnait plutôt pas mal.

Sur le papier, ça a du potentiel dans les faits… OUCH.
On se trouve face à une espèce de patchwork de riffs vaguement inspirés qui donnent l’impression de ne pas savoir où ils vont. On enchaîne des plans Death bien droit dans leurs bottes avec des passages Black basique bien comme il faut. Si encore le reste suivait mais non. les leads qui sont encore moins inspirés et la batterie quant à elle est on ne pleut générique pour ne pas dire fainéante. La basse est aux abonnés absents et les claviers sont une purge.

Bref il y avait vraiment mieux à faire que ça, surtout avec un écart de 7 ans entre le dernier opus et celui-ci. Ca sent le truc fait à la va-vite pour finir un contrat ou un truc dans le genre. Les précédents albums, lorgnant tour à tour vers Emperor ou Dimmu Borgir étaient plus intéressant à défaut d’être géniaux. Là…