As I Lay Dying – Shaped by Fire

Dans le genre retour sur le devant de la scène aussi surprenant qu’inattendu, je voudrais As I Lay Dying. Surtout après un silence contraint et forcé dans les circonstances que l’on sait.

Bien que je souhaiterai éviter d’évoquer le pourquoi de ce long silence du groupe, non pas parce que « l’affaire Lambésis » me pose un quelconque cas de conscience mais simplement parce que tout en a déjà fait ses choux gras, ces événements sont indissociables de ce que nous propose aujourd’hui les californiens.

AILD, niveau Metalcore, est une valeur on ne peut plus sûre. C’est souvent bon voir excellent sur disque et sur scène c’est du même acabit. Alors où Shaped By Fire va-t-il se situer dans la disco du groupe compte tenu des circonstances?
Très simple, il coche toutes les cases du parfait album d’As I Lay Dying, comme si on leur avait filer un cahier des charges en leur disant « surtout les mecs ne sortez pas des clous ». Tout y est, voyez par vous même:
[X] grosse prod
[X] caisse claire en plastique
[X] basse sous mixée
[X] riffs acérés
[X] alternance chant clair/chant hurlé
[X] morceaux courts et efficaces
[X] breaks assassins
[X] pas toujours original
[X] trop mélodique
[X] on finit par s’emmerder
Fatalement, à suivre le bouquin de recette de façon un peu rigoureuse, on finit par voir un disque un peu générique, sans trop de personnalité. Ne vous méprenez pas, le disque est bon voir très bon quand ENFIN quelqu’un se décide à faire des morceaux qui tabassent – je milite ardemment pour plus de Gatekeeper et un peu moins de Shaped By Fire. Simplement tout ce qui sort des enceintes, As I Lay Dying nous l’a déjà fait et souvent en mieux (Take What’s Left devrait vous rappeler quelque chose). Arrivé au bout des 12 titres, je reste un peu sur ma faim sans trop savoir si j’ai envie d’y revenir ou pas. Je n’ai pas vraiment trouvé de truc qui m’accroche comme par exemple le magistral riff de Nothing Left (vieux de 12 ans).

Shaped By Fire est sans aucune doute le meilleur album d’As I Lay dying depuis plus de 10 ans. Oui je sais elle est facile vu qu’ils n’ont rien fait depuis 2014. Il faut donc remonter à l’excellent An Ocean Between Us pour trouver quelque chose d’équivalent, bien que je préfère largement l’album de 2007.
Bref zéro prise de risque, Shaped By Fire est bon mais fait plus office d’album de remise en route et de confirmation du savoir faire que de « vraie » nouveauté.

Question bonus: maintenant qu’on a eu un nouveau As I Lay Dying, est-ce qu’on peut aussi avoir un nouvel opus d’Austrian Death Machine? Parce qu’en fait c’est ça qu’on veut vraiment! ARNOLD BORDEL 😀