HA COOOOOOL Bloodbath réédite son EP Unblessing The Purity avec plein de titres en plus et un nouvel artwork! Comment? C’est le nouveau Arch Enemy?!?! Oups… la boulette…

Arch Enemy - War EternalAprès une tripoté d’albums en roue libre voir carrément pas inspiré, il y a ENFIN du nouveau chez Arch Enemy. Rassurez-vous, rien à signaler côté musical, on a juste remplacé l’ancien modèle de hurleuse par un nouveau plus jeune de 10 ans. A part ça, la seule différence c’est que la petite nouvelle donne l’impression de forcer un peu plus son chant. Si ça donne déjà cette impression là sur album, ça laisse craindre le pire pour le live.

Bon, trêve de vacheries grauites. Concrètement War Eternal se veut un tantinet plus inspiré que les dernières offrandes de suédois. C’est plus digeste, plus dynamique et pour sûr: ça envoie des rondins. Ceci étant, le mur de double et les solos de l’infini qu’on lance volontiers à toute berzingue en studio pour les foirer en live 1 fois sur 2 constitue une recette qu’Arch Enemy nous ressert à l’envie depuis heu… ‘tendez voir que je cherche… 2001 et Wages Of Sin? Allé soyons sympa disons Doomsday Machine et la supersonique Nemesis dont on retrouve un clone éhonté sur War Eternal sans parler du plagiat en règle de We Will Rise avec la chanson titre jusqu’aux claviers You Will Know My Name (seconde 28) qui repompe allègrement ceux utiliser par leurs compatriotes d’ABBA (oui oui ABBA) sur Gimme Gimme Gimme. Puisque nous en sommes aux petits rajouts, parlons un peu des orchestrations. Certes ces dernières sont de qualité et apportent un peu de nouveauté au registre d’Arch Enemy, cependant et encore une fois, on a la désagréable impression qu’on nous ressert une soupe qu’on a déjà goûté ailleurs. Je trouve à certains morceaux un air de famille avec ce que peuvent proposer les taïwanais de Chthonic, les instrus traditionnels en moins. Ca a au moins le mérite d’être varier et de ne pas trop faire remplissage même si on sent clairement que parfois ça pêche un peu côté inspiration.

L’artwork, j’ai déjà évoqué son cas plus haut. Reste le prod du bousin. Comme il se doit elle est absolument monstrueuse (dans le bon sens du terme). En fait, le son est tellement puissant, parfait et calculé pour en foutre plein les dents que s’en est grotesque. Va restituer un son pareil en live.

Des orchestrations, une nouvelle chanteuse pas pareil que la précédente mais un peu pareil quand même, des tempos un peu plus lent qui permettent de varier les plaisirs, une nouvelle chanteuse aux cheveux bleux, des solos en veux-tu en voila, j’ai déjà parlé de la nouvelle chanteuse? de sa voix? de ses cheveux? Mmmm je vous ai dis qu’elle avait des piercings? Tout le monde ira voir Arch Enemy car elle sera l’attraction (dans tous les sens du terme) du groupe comme l’était Angela avant elle. Sauf qu’avec 10 ans de moins et un physique bien plus avenant que celui d’Angela (affaire de goût hein), la musique passera sans doute au second plan chez la population mâle.
Tout ça pour dire que War Eternal fonctionne et fonctionne plutôt bien – même si je lui en ai mis plein les gencives. Le chant d’Alissa apporte un peu de nouveauté bien qu’il sonne carrément forcé par moment, ça évolue un peu côté chanson mais rien de révolutionnaire c’est en tout cas toujours mieux que les derniers opus. Reste la prod, trop parfaite pour être honnête.