Netherlands Deathfest 2017

Depuis le temps que je dis qu’il n’y a pas que le Hellfest et Wacken dans la vie, voici enfin un fest avec une affiche qui donne envie. Très envie. Tellement envie que j’y suis allé d’ailleurs. Pour les têtes d’affiches évidemment mais aussi et surtout pour découvrir.

Organisé par les mêmes promoteurs que le légendaire Maryland Deathfest, le Netherlands Deathfest en est simplement son pendant européen (et accessoirement c’est l’ancien Neurotic Deathfest mais on s’en fout). Le concept est le même, 3 jours, 3 scènes, 3 genres: Black Death, Grind. En un mot: poésie.

Ce bel événement se tient dans la ville de Tilburg au sud des Pays-Bas. Rien de bien fifou à dire sur l’endroit, ce n’est pas folichon. En revanche la salle se situe en centre ville, ce qui permet de pouvoir sortir se nourrir facilement. En effet, les bars les plus proches sont à 50m de la salle et certains ont même prévu des menus spéciaux pour le Deathfest à base de « Bloodbath burger ».

La salle, le Popodium, est très chouette. Elle se compose d’une grande salle de belle capacité. Vendue pour 2200 personnes, elle peut selon moi en contenir bien plus mais visiblement les normes de « remplissage » ne sont pas les mêmes ici que chez nous car même si le festival n’affichait pas complet, on était tout sauf serré. Cette grande salle accueil 4 bars, un de chaque côté du pit, un au fond en haut des escaliers et enfin un dernier à l’étage au centre d’une immense mezzanine. Ce qui veut dire que même si les hollandais sont grands (voir très grands), il est impossible de ne pas voir ce qui se passe sur scène.
Dans le même bâtiment se trouve la petite scène, dans une salle bien plus petite (environ 350 personnes de capacité), toujours avec une mezzanine et des bars, elle accueillera les groupes qui tâchent (au propre comme au figuré).
Enfin de l’autre côté de la rue à 10 mètres, dans une ancienne chapelle, se trouve la troisième salle qui accueillera tous les groupes de Black – pardon Noir Metal – comme de bien entendu.

Vendredi 3 Mars

Sick Of Stupidity
La basse c’est pour les nases, le Grind c’est la vie (ou pas).

Collision
On a une basse mais on vous emmerde, le Grind c’est toujours la vie (ou pas).

Ingrowing
On passe du Grind pur au Mort Metal/Grind. C’est mieux mais ce n’est toujours pas ça.
A noter que le groupe va inaugurer la longue salve de problèmes techniques qui ponctueront la journée.

Exhumed
Ca growl, ça gueule, ça tartine, le public ne s’y trompe pas car ce fut la première grosse affluence de la journée. Ce fut aussi l’occasion de constater l’aspect très aléatoire du son dans la salle passant de l’exécrable au médiocre suivant où l’on se trouve. Ce sera d’ailleurs une constante pendant les 3 jours, un son moyen sur la Main Stage.

Brodequin
J’ai vu de la lumière, je suis rentré dans la petite salle. Ca m’a fait la même impression qu’au Hellfest l’an dernier. Du coup je suis reparti dans la chapelle, pour « voir » comment ce que ça dit là-bas.

Needful Things
Ho tiens! Encore du Grind! Merci mais non merci.

Discharge
Set d’un tout autre calibre que celui auquel j’avais assisté au Hellfest (2012 ?). Ca envoyait bien comme il faut, le groupe passant en revue tout son catalogue. Bien!

Gorgasm
Du Mort Metal Brutal, statique, technique et dont il est impossible de s’imprégner si on ne connaît pas un minimum. Je suis retourné prendre une Jupi pour passer le temps.

Repulsion
Le Motörhead du Mort Metal. Le trio avoine comme ce n’est pas permis, Scott Carlson tient la maison avec panache et charisme. Le groupe n’est jamais aussi bon que quand il envoie ses plans bien Rock dans ces morceaux. Pas mal.

Terrorizer
Du retard à cause de soucis techniques, un groupe qui balance son truc en ayant l’air gonflé. Franchement les mecs si c’était pour faire ça autant raccourcir le set. D’autant que c’était chiant.
Sinon Pete Sandoval a annoncé un nouvel album. OK.

Bloodbath
Je vends la mèche direct: Bloodbath c’était tout simplement LE concert du jour. Et ce n’est pas la groupie qui a loupé baguette, setlist et médiator à la barrière qui parle.
Juste le meilleur son et la meilleure prestation globale malgré quelques soucis techniques et un Nick Holmes de plus en plus à l’aise – même si il lit toujours ses paroles. Le sieur Holmes se permettra en plus une cascade en bondissant sur son retour dans un jeu de scène qu’on ne lui connaît pas d’habitude.
Très honnêtement, sur les 5 fois où j’ai vu le groupe, celle-là enterre les autres de la tête et des épaules.

Samedi 4 mars

Dead Congregation
Les grecs sont venus, ont vu et ont tout écrasé. C’est massif, efficace, plutôt bien fait mais pas forcément ma came.

Myrkskog
Eux j’étais curieux de les voir. Un peu parce que certains des mecs ont officié au sein de Zyklon et d’Emperor. Et donc ça nous a donné un monstrueux set de Mort Metal Brutal. Le genre de truc qui botte des fions bien comme il faut. Très agréablement surpris.

Tsjüder
C’est avec grand plaisir que je trouve Tsjüder (tchou tchou pour les intimes) sur scène. Les mecs ont proposé un set convaincant malgré des problèmes techniques (ENCORE). Nag n’hésitant pas à lâcher la basse qui merdouille pour tenir la scène histoire que les choses avancent. Encore une fois, le groupe démontre qu’il en a sous la pédale.

Impaled Nazarene
Statique, pas concerné, en un mot: chiant.

Nifelheim
Le Kiss du Noir Metal. Ils en font des caisses (Abbath est sobre à côté de ça), sont déguisés au point que s’en est ridicule et en plus, ils ont Gargamel au chant et Mr Mégot à la basse. Dur.

Sinister
D Beat gras, lent et massif. Un truc bien du coin que les locaux ont sur apprécier. Perso je préfère quand ça groove un peu plus.

Candlemass
Première date de la tournée Nightfall durant laquelle le groupe jouera cet album en intégralité. Ce fut plutôt pas mal. Pas fan de Doom à la base, là c’est plutôt bien passé et le mec a de la voix, ce qui ne gâche rien.

Ghoul
Et bah le voila le jus d’orange! Ghoul, où la très très très grosse et bonne surprise du fest! Prenez un peu Thrash, un peu de mort Metal, un peu Grind, mixé le tout et saupoudré d’une pincée de Gwar. C’est drôle, ultra efficace, bordélique sur scène, salissant, bref la méga fessée du jour.

Gorgoroth
Pour une fois j’ai pris le temps de m’intéresser au groupe. C’est pas si mal, simplement dans le genre on a vu mieux depuis et la prestation est franchement convenue.

General Surgery
Du bon Mort Metal qui tabasse made in Sweden. Ils sont pas contents, ils ont atomisé la petite salle. C’était la seconde fessée du jour après Ghoul. Malheureusement, Horna joue en même temps il a donc fallu partir.

Horna
Du Noir Metal dans la chapelle. Pas mal, pas mal du tout même. Le groupe a su instaurer une certaine ambiance et proposer quelque chose d’intéressant. Encore un nom d’ajouter sur la liste de groupes « à approfondir ».

Dimanche 5 mars

Corpsessed
Parce qu’il faut toujours un groupe pour débuter la journée… rien de bien original mais c’est efficace.

God Macabre
Il paraît que c’est culte. Mouais… pas emballé plus que ça malgré quelques bons passages.

Regarde Les Hommes Tomber
Sans doute le meilleur set de Noir Metal du Jour – je dis ça sans chauvinisme aucun. Ca bouge, ça propose quelque chose d’un peu différent des autres. Un groupe qui mérite qu’on se penche sur son cas.

Craft
Encore et toujours du Noir Metal mais en mode pépouse.
C’est lent, ça ne bouge pas, ça ne dégage rien hormis une folle envie d’ouvrir les veines de son voisin. Quelques titres pas désagréables mais je pense que le groupe se serait sans mieux accommodé d’une scène plus petite. La Main Stage semblant surdimensionnée eut égard à la prestation proposée.

Cancer
Tout est dans le nom.

Uada
L’autre bon set de Noir Metal du jour. Plus de mélodie, des breaks en chant clair et une présence scénique autre que d’avoir l’air meuchant. Les ‘ricains n’ont pas le déplacement pour rien. Groupe à capuches!

Demolition Hammer
Maintenant cher(e)s ami(e)s, nous allons attaquer ZE big morceau de ce Netherlands Deathfest: Demolition Hammer. Vu leur nom, on ne peut pas dire qu’ils nous prennent en traître car les patrons du cassage de fion se sont eux. Le meilleur son du fest pour la meilleure prestation du fest, ni + ni -. Les new-yorkais ont tout simplement atomisé la concurrence avec leur Thrash/Mort Metal ravageur. Non seulement c’était ultra efficace/violent, mais en plus les mecs sont attachants. Génial.

True Black Dawn
En dehors du fait que l’on dirait que la moitié du groupe sort de la série The Strain, on s’emmerde.

Tryptikon
Comme c’est toujours la même setlist depuis presque 3 ans et que c’est toujours aussi chiant qu’il y a 3 ans je suis parti m’installer pour la Menace Capuche dans la petite salle.

Hooded Menace
Et ce fut une bonne idée de venir tôt pour le Menace Capuche car il y avait foule pour profiter du Mort Metal teinté de Doom du groupe. Quand c’est lent, c’est lent et chiant et quand ça devient plus mid tempo c’est pas mal. A voir sur album.

Baptism
Nous traversons la rue pour jeter un oeil sur Baptism en attendant Abbath. Le temps de se rendre compte que nous avons déjà vu une partie du groupe sur scène avec Horna la veille. Voila sinon c’est du Noir Metal… et à ce stade pour moi tout commence à se ressembler.

Abbath
La prestation du Hellfest l’an dernier était honteuse, celle-là le fut à peine moins. Ha ça il a moins fait le pitre que d’habitude mais il a tout aussi mal joué. Tyrants fut une nouvelle fois un carnage, entre les pains et le break à la zob auquel personne ne s’attendait, pas même le reste du groupe. Que dire du massacre en règle sur All Shall Fall…? la correctionnelle n’était pas loin. En fait ça a été correct 3 morceaux: les 3 premiers, après ce fut nawak. Le public ne s’y est d’ailleurs pas trompé en désertant massivement la salle – même si de manière générale, la foule partait avant la fin des sets car les groupes se superposaient.
Ha sinon il a inauguré un nouveau pas de danse: le « standing crab ».

Impaled
Prenez Ghoul, enlevez leur les masques, faites les jouer dans un registre plus Mort Metal/Grind et vous obtenez Impaled. Car oui se sont les mêmes, c’est tout aussi bon mais dans un registre différent. Dommage que se soit sur la fin du fest et qu’il y ait encore un groupe à voir derrière car je serais bien resté un peu plus.

Sargeist
Confirmation du package Noir Metal finlandais des orgas. Dans Sargeist il y a du Baptism, du Horna et j’en passe. Sinon c’était le dernier groupe du fest et nous ne sommes pas restés longtemps. Trop de Noir Metal, tue le Noir Metal.

Que dire de ce Netherlands Deathfest? Que c’était bien! Que j’y ai découvert pas mal de groupes! Que l’ambiance était bonne! Que les hollandais sont immenses! Qu’à cette échelle, un festival c’est top! Que je reviendrai peut-être l’année prochaine si l’affiche est cool! Que je n’arrive toujours à croire que j’ai tourné à à Jupiler pendant 3 jours.