Korn – Live

Souvenez-vous… lors de la chronique consacrée à Disaster Pieces de Slipknot, je vous avais dit que le titre de “meilleur DVD live de l’année” allait se jouer entre celui de Slipknot justement, le Hullabaloo de Muse et celui de Korn  (Manson s’étant de lui-même mis hors concours avec son truc mal fini). Et ben je suis content de ne pas m’être planté – bon faut dire aussi que les risques de plantage étaient quand même limités.
Et donc la palme du « meilleur DVD live » est décernée à….

Korn - Live

En chroniquant Deuce, je m’étais étalé en long en large et aussi en travers sur la qualité exceptionnelle de ce qui nous était proposé. Là je vais tenter de ne pas faire pareil parce que je suppose que vous dire que la qualité sonore et visuelle de ce DVD allonge tout ce qui s’est fait jusqu’à présent, c’est quelque chose que vous savez déjà. Gné ? je recommence à dire que du bien de Korn ? Merde…

Bref, que dire en tentant de rester objectif ? Live commence là ou Deuce s’arrête car les 2 sont parfaitement complémentaires. Le premier est une initiation au groupe, à son état d’esprit et à sa musique, le second vous le montre en action au sommet de son art.
Comme son illustre prédécesseur, ce DVD bénéficie d’une interface à faire pleurer de jalousie un masqué de l’Iowa. C’est glauque à souhait et ça passerait superbement bien avec un petit Kill You en fond sonore. L’image est bien entendue sublime. C’est à se demander comment on peut avoir un rendu d’une telle qualité quand on compare ça avec les merdes qui peuvent sortir sur le même support (non pas la peine d’insister je ne donnerais pas de nom). Le son par contre c’est une autre affaire – oui il est parfait mais le mixage de la piste avec la voix de Jon Davis est parfois un peu en retrait par rapport au reste. Je sais, je chipote car tout le monde n’a pas une installation de brute avec un son 5.1 (voir même 6.1 pour les plus riches). Moi je teste sur mon PC avec 2 enceintes qui grésille et un caisson de basse merdique car si je le fais sur ma chaîne, je descends mes vitres et vu le froid qu’il fait en ce moment c’est pas une bonne idée… – enfin je dis ça à titre informatif vu que tout le monde s’en branle.
En dehors de ce bémol sonore, j’en apporte un autre concernant le packaging de la chose. Korn ne s’est jamais foutu de nous concernant la présentation de sa production (cf Deuce)… encore que le cd rose d’Untouchables n’était pas du meilleur goût mais là… GLOUPS Des disques tout noir, pas de livret et une pochette dépouillée à l’extrême. RE-GLOUPS Ca fait pas beau sur mon étagère à côté de Deuce. On regrettera aussi l’absence de multi-angle & de sous-titres (quoi ? z’aimez pas le karaoké ?). Bref, je pinaille encore mais il faudrait voir à ne pas trop perdre les bonnes habitudes messieurs.

Passons à la partie musicale maintenant. Que dire ? Concert best-of ? Si l’on se place du point de vue des singles, c’est un doux euphémisme (9 sur 15 titres). Toutefois, le fan que je suis fera la fine bouche. J’aurais en effet préféré entendre autre chose que l’infernale Got The Life mais entre ce que je voudrais entendre/voir en live et la réalité, il y a toujours une marge.
Par ailleurs, la prestation du groupe est époustouflante. Si on pinaille (oui encore), on dira que JD est parfois un peu court niveau souffle mais sinon c’est du grand art. Les jeux de lumières, l’interaction entre les chansons et les images qui défilent sur les écrans géants, les confettis, tout est vraiment nickel. Le disque 1 justifie à lui seul l’achat du DVD.

Je dis disque 1 parce que oui, y’a un disque 2. Et là… pfff mais si Slipknot avait mis ça sur son second disque au lieu de se contenter des clips, ça aurait évité que j’essaye de me pendre à un lustre moi !
Le disque 2 c’est donc la cerise sur le gâteau. En plus d’un excellent documentaire sur les préparatifs du concert, vous avez droit à tous les visuels qui défilent normalement derrière le groupe quand il joue. C’est en plein écran et ça fait bizarre mais c’est assez sympa.

Donc voilà, une fois de plus Korn a frappé un très grand coup. Le petit monde du DVD musical c’était déjà pris une mammouthesque baffe après Deuce, avec Live c’est le coup de grâce. Qui va oser sortir un concert en DVD après ça ? Qui ? Je vous le demande. Personne à mon avis, à moins que… non même en rêve c’est impossible mais je me lance quand même : le seul moyen pour qui que se soit sur cette planète de faire un DVD live mieux que celui-là, c’est de prendre le meilleur de Disaster Pieces et de Live. Je vois que ça sinon vous pouvez retourner vous pignoler devant Jon Davis à l’Hammerstein.

Hein ? J’ai oublié de vous dire un truc ?

*réflechis*

Ha oui, le titre de « meilleur DVD live » de l’année. Oui bon enfin si vous n’avez pas encore trouvé vous feriez mieux de consulter parce que ça devient grave. M’enfin je vous le dis quand même, le « meilleur DVD live » de cette année c’est celui de Dimmu Borgir hin hin hin… comment ça je sors?