Sargeist – Unbound

Entraperçu au Netherlands Deathfest 2017, Sargeist faisait parti du « package finlandais » venu au fest avec Horna et Baptism. Après les avoir vu en live, voyons voir ce qu’ils donnent en studio.

De la triplette finlandaise du NDF, Sargeist est celui qui m’avait le moins convaincu avec Baptism. C’est sympa en live mais ça ne casse pas des briques. Et la chose se confirme sur album.

Unbound n’est en soit pas un mauvais disque. Il fait ce qu’il a à faire, il le fait bien mais sans autre aspiration.
Je n’attends pas de tous les groupes des merveilles d’inspiration ou de créativité, mais à l’écoute du disque se pose vraiment la question de savoir le but rechercher par le groupe à part faire du Black pour faire du Black. C’est propre, bien fait, avec des ambiances réussies, des changements de rythme bien vus mais c’est typiquement le genre de disque qu’on va écouter 2/3 fois et se rendre compte qu’il passe sans qu’on y prête vraiment attention. Sans pour autant le qualifier de « basique », le registre de Sargeist ne le démarque pas vraiment de la multitude de groupes officiant dans ce registre de Black assez primaire.

Un disque sympa sans plus. Unbound fonctionne, a des bons moments mais ne propose rien qui permettent de s’en souvenir sur le long terme. C’est un peu dommage pour un groupe qui affiche pas loin de 20 ans d’existence pour seulement une poignée d’albums. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *