Revocation – The Outer Ones

Toujours pied au planché pour ce qui est du rythme de ses sorties, Revocation nous revient « déjà » avec un nouvel album. Qui s’en plaindra?

A priori pas moi mais la question que je me posais surtout avant d’écouter The Outer Ones était de savoir si Monsieur Davidson allait repartir dans un délire Death prog chiant comme la mort. 

Il n’en est visiblement rien, L’album démarre de façon bien hargneuse. Il est clair que Revocation a décidé de passer en mode « pas content » sur ce disque. Tout au long de la galette, le groupe nous lâchera des titres où il est parvenu à trouver le subtile équilibre en la méchanceté ciselée et la virtuosité technique qui est leur marque de fabrique. Bien entendu de temps à autres, ils auront tendance à en faire un peu des caisses et à retomber dans certains travers comme des morceaux un peu trop bavards ou bien de la technique pour de la technique (voir la chanson titre qui tend à cumuler les 2 ou Vanitas). A côté de ça, Revocation propose également quelques perles du genre Luciferous, un vrai P****N de bon morceau qui a tout ce qu’il là où il faut.
Pour ce qui est de la prod, attendez-vous à du lourd, du très très lourd. Comme toujours chez Revocation tout sonne parfaitement et je les bénis toujours autant de faire une si belle place à la basse dans le mixage / mastering de leurs albums.

Plus globalement, cet album qui mélange Death old school qui ne renie pour autant la technique est un vrai pari mais surtout une vraie réussite qui comblera à n’en pas douter les amoureux du groupe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *