Incite – Oppression

Incite est un des nombreux groupe de la galaxie Cavalera. C’est en effet le groupe de Richie, « beau-fils de », qui avec Oppression sort sont quatrième album. Oui déjà 4 albums et c’est le premier dont j’arrive à trouver un exemplaire. Donc pourquoi ne pas jeter une oreille dessus?

Incite - OppressionAvec un line-up à peu près aussi stable que celui de Soulfly (trollolol), Incite tente malgré tout de se faire une place au soleil avec un Métal groovy, avec quelques bonnes idées ici ou là mais surtout un chanteur qui porte le nom Cavalera. De vous à moi, en toute franchise, le mec au micro n’aurait pas le patronyme d’un célèbre brésilien, on parlerait à peine d’Incite. Au mieux on dirait que c’est un clone au rabais de Devildriver, ce qui résume plutôt bien la situation.

C’est bien fait – avec Steve Evetts aux manettes on en attend pas moins, les mecs font leur taff correctement mais ça n’a strictement aucune personnalité. Rien ne démarque Incite du demi milliard de groupes qui font la même chose à travers le monde. Les plans sont basiques, on voit tout arriver à des kilomètres, certes je me suis bien laissé avoir une fois ou deux par un solo inattendu et relativement fichu mais sorti ça c’est un peu le néant. Le chant de Richie souffre du même mal, des mecs qui gueulent comme ça je vous en trouve 13 à la douzaine dans les concerts autour de chez moi.

Bon bref, tout ça pour dire qu’Incite, ça s’écoute, c’est mignonnet mais franchement, j’en suis limite à vous renvoyer (ou pas) écouter Ektomorf, le clone de Soulfly parce qu’il y a limite plus de créativité chez les hongrois que dans la famille Cavalera, fut-ce-t-elle par alliance.
Putain ce qu’on s’emmerde.

Comments are closed.