Emmure – Look At Yourself

Après avoir déjà copieusement taillé Emmure pour ses 2 dernières sorties que je qualifierais  poliment d’étron fumant, je me suis dit que j’aurais tort de me priver de remettre ça pour Look At Yourself. Plaisir coupable.

J’avais donc fourbi tout mon arsenal et me préparait consciencieusement à sortir la sulfateuse pour dire tout le mal que je pensais du dernier Emmure. Mais ça, c’était avant de l’écouter.
Est-ce parce que 80% du groupe est nouveau? Est-ce parce que Palmeri est soudain devenu moins con? Un peu de tout ça? je n’en sais rien. Toujours est-il que dans les faits, cet album est à peu près tout ce que les autres ne sont pas. Je n’irai pas jusqu’à crier au génie, faut pas pousser non plus, mais j’ai du mal à me dire que j’écoute le même groupe.
Je rassure les habitués, on retrouve toujours un son à décorner les boeufs mais ce dernier se fait un peu moins massif, il y a toujours des breaks mais c’est un peu plus subtile et surtout, SURTOUT, le mec à la gratte à enfin compris qu’il existait 7 cordes en plus de celle du haut. Rien que ce petit détail change tout. On a enfin des morceaux un peu plus construit qui propose autre chose que du riff binaire. Le riff rythmique est toujours surpuissant mais ils ont le bon goût de coller une lead un peu harmonique voir un peu dissonante par dessus. Même Palmeri fait l’effort de varier un peu plus son chant, certes on se croirait toujours dans un album de NuMetal ultra véner’ sortie 15 ans trop tard, n’empêche que globalement ça fonctionne beaucoup mieux que sur les précédents. C’est typiquement le genre de truc décérébré qui s’écoute quand on a une grosse envie de se défouler ou de s’isoler du monde avec un mur de 8 cordes et une basse qui donne dans des fréquences que seuls les dauphins peuvent entendre.

En gros, c’est exactement pareil qu’avant sauf que cette fois-ci c’est effectivement mieux fait et un peu plus inspiré. Et bordel ça le fait! Je ne pensais pas dire ça un jour d’un album d’Emmure mais là ça c’est bien. Pas nul, pas génial, juste bien. Ok ça n’invente rien, ne propose rien, juste ça casse des gueules bien comme il faut et voila.