Craft – White Noise & Black Metal

Découvert au Netherland Deathfest l’an dernier avec un concert d’un ennui défiant l’entendement, je décide malgré tout de redonner une chance aux suédois. Sait-on jamais.

Il faut dire qu’après 7 ans de silence discographique, Craft on peut comprendre que le groupe ait un peu de mal sur scène, si tant est qu’un jour ils aient été bons sur scène mais là n’est pas le débat.

Pour ceux qui ont manqué les épisodes précédents, Craft fait parti de la génération Shinning/Watain du Black suédois et est surtout connu pour ses 2 premiers albums Total Soul Rape et Terror Propaganda. Deux hymnes à l’amour dans la plus pure tradition Black Metal, avec une prod digne des méfaits du Darkthrone de la grande époque. Avec White Noise & Black Metal c’est peu de dire qu’on change de galaxie en terme de prod’ tellement le son est propre (trop dirons les trve). Mais plus que la forme, Craft a su conservé intact le fond avec des morceaux, certes longs (8 titres pour 42 minutes), mais totalement dans la droite ligne de ses prédécesseurs. Ca pue la haine à chaque note et les structures complexes des morceaux permettent d’installer des ambiances parfaitement détestables mais Ô combien jouissives. Again avec son groove infernale est diablement agréable, un comble pour un groupe qui a la haine envers la terre entière. Sur le reste de l’album, Craft varie encore une fois structure et arrangements – surtout au niveau des guitares qui semblent parfois être dissonantes. Un très gros travail a été fait sur ce point, de même, cette idée de ne pas mettre de ligne de basse sur des pans entiers de Shadow donne au titre une atmosphère bien à lui et ajoute encore de la consistance à un album déjà pourvu en la matière.

Donc maintenant si Craft met ses prestations scéniques au diapason de ses albums, Craft reprendra tout naturellement sa place au sommet de la scène BM suédoise. Une place qui lui revient de droit vu son catalogue et ce n’est pas White Noise & Black Metal qui me fera mentir.