Chthonic – Battlefields of Asura

5 ANS! 5 ans que je l’attends celui-là! Allo Taïwan? C’est bon? On l’a? On peut enfin l’écouter? Tant mieux.

L’arrivée du nouveau Chthonic m’emplie de joie vous n’avez pas idée. Depuis que je les ai découvert il y a quelques années à Wacken, leur délire Métallo-politico-traditionnel me chatouille les esgourdes à chaque fois avec un bonheur renouvelé. Bref que vaut Battlefields of Asura?

Version courte: il poutre.
Version longue: il poutre mais il a un gros gros défaut.
Dès l’intro, le ton est donné. Ca enverra des bûchettes à grand renfort de claviers et d’orchestrations aussi bien classique que traditionnel, le tout bien soutenu par des choeurs toujours juste et bienvenue. Ce savant mélange de mélodies asiatiques faisant faussement cucul est du pur génie. Vous posez là-dessus les riffs et solos de Monsieur Liu et vous obtenez 11 titres de bonheur métallique avec une batterie en plastique. Oui. C’est bien ça le gros défaut du disque: cette batterie tellement triggée qu’elle sonne comme si elle était emballée dans un film plastique perdant donc au passage toute sa puissance. Ici elle ne donne donc que la rythmique. Triste. D’autant que chaque titre est un morceau de bravoure à lui seul où l’on imagine une scène de combat épique avec la cavalerie qui charge et une caméra qui plonge dans la mêlée. Mention spéciale au titre Souls of the Revolution qui voit Randy Blythe venir faire du Randy Blythe ainsi qu’à Millennia’s Faith Undone où la militante LGBT Denise Ho fait une apparition qui tutoie le sublime. Car comme toujours sous ses aspects épiques, Chthonic est très politique. Pour la petite histoire Freddy Lin est député de la 5ème circonscription de Taipei. Ce qui explique aussi pour nous avons attendu 5 ans Battlefields of Asura

Que dire de plus? Qu’il n’y en a pas une à jeter? bah oui… 11 titres, 9 si oublie l’intro et l’interlude, 9 morceaux de génie, épiques, envolés, prenants, sans redite. Du bonheur.
Merci Chthonic d’avoir réussi partout là où Dimmu Borgir à foirer.
5 ans d’attente pour ça? OSEF! Tout est pardonné!  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *